La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

Responsables.

Classé dans : Chemin,Citations & Pensées,Méditation & Réflexion Personnelle — 23 mars, 2017 @ 7:33

.

SEULE SUR LA ROUTE

.

On peut blâmer son enfance, accuser indéfiniment ses parents

de tous les maux qui nous accablent, les rendre coupables

des épreuves de la vie, de nos faiblesses, de nos lâchetés,

mais finalement on est responsable de sa propre existence,

on devient qui l’on a décidé d’être. 

Marc Levy

LES MAINS LA VIE

Un jour, il faut finir par grandir. 

Se confronter à la réalité, se colleter avec la vie.

Pour pouvoir naître, vraiment.

Non contre les malgrés, mais avec eux.

Et se construire, sur ces bases-là,

parce qu’elles font ce que nous sommes,

elles font partie de nous, de notre histoire personnelle,

et parce qu’on ne pourra jamais, quoi qu’on en pense,

redessiner l’histoire, ni s’inventer un meilleur passé…

                mm

.

Jour des enfants, jour de l’image…

Classé dans : Chemin,Images — 22 mars, 2017 @ 10:22

.

FAISONS LA RONDE

.

L’arrogance et son contraire.

.

VOIR PLUS LOIN

.

 Je considère l’humilité quotidienne comme une garantie
de sûreté et de sécurité : elle se situe à mi-distance
entre deux émotions successives.
C’est un endroit bien tranquille qui m’offre une vision suffisante
et assez d’équilibre pour progresser pas à pas sur la route
clairement balisée qui se dirige vers les valeurs éternelles.
Bill W.
“L’arrogance et son contraire”
Grapevine, juin 1961 – extrait
*********
Un remède, peut-être, à toutes les violentes sentences d’opinions
qui pleuvent tristement ces temps-ci, sur les uns sur les autres,
sur ceux qui ne pensent pas comme ci ou comme ça…
C’est avec de l’amour que s’envolera la haine.
On ne pourra pas.  Enrayer l’intolérance par de l’intolérance.
Ne tombons pas dans ce piège grossier.
Nous ne sommes pas des dés dans un gobelet,
nous ne sommes pas des pions sur un damier.
Essayons d’élargir. L’espace. Notre angle de vision.
Ne re-devenons pas des ergoteurs, des querelleurs,
des brouilleurs de familles, des chicaneurs de quartiers…
Ce n’est pas en nous divisant que nous pourrons nous unir,
nous rassembler, ni faire front, pour l’unité et pour la paix…
 
            mm
.

Jour après jour, s’éveille la nature.

Classé dans : Chemin,Citations & Pensées,Nature,Poésie — 20 mars, 2017 @ 10:21

.

UNE FLEUR

.

Il y a des fleurs partout,

pour qui veut bien les voir. 

Henri MATISSE

.

Joyeux Printemps !

.

L’escapade du dimanche

Classé dans : Chemin,Ensemble,Histoires de Coeurs,Société & Actu.,Vidéos & Cinéma — 19 mars, 2017 @ 9:30

.

Image de prévisualisation YouTube

.

Tous ces petits gestes, toutes ces petites attentions,

qui dessinent la chaîne d’amour qui nous reliera tous…

Bon dimanche !

C’est le printemps ! euh… demain !

mm

.

Surtout la nuit…

Classé dans : Chemin,Citations & Pensées — 18 mars, 2017 @ 11:13

.

LIVRE

.

Le temps, le temps…

Classé dans : Chemin,Pour du mieux,Un livre — 17 mars, 2017 @ 4:29

.

chrysanthemum

.

Troisième étape : accueillir le monde

Au XVIIIè siècle déjà, l’écrivain Horace Walpole avait décrit ces phénomènes synchronistiques dans un conte, Les Trois Princes de Serendip. En résumé, les princes rencontrent toujours ce dont ils ont envie ou besoin, à chaque fois comme par “la chance d’un hasard heureux”, ce qui, on s’en doute, les tire d’affaire dans les circonstances difficiles.

Serendip, c’est l’ancien nom de l’île de Ceylan. Walopole a donc créé le mot “serendipité” pour désigner la chance d’un hasard heureux qui se produit au bon moment, et la capacité de rencontrer comme par miracle des choses essentielles pour notre existence.

Ce concept est plus actif que celui de la synchronicité : il suppose que nous soyons capables de discerner nos besoins fondamentaux, ceux qui nous permettent de progresser dans la vie, des simples désirs ou des satisfactions éphémères.

 » Cet état d’éveil ou de vigilance permet par exemple de trouver une place de parking là où on se rend, de trouver un taxi qui débarque des voyageurs devant sa porte un jour de pluie, de trouver un livre épuisé à la vitrine d’un marchand en passant par hasard dans une rue inconnue, explique la psychothérapeute Anne Ancelin-Schürzenberger.

La serendipité est beaucoup plus, et bien autre chose, que la “baraka”, car elle se situe entre le hasard et la nécessité, entre la naïveté de l’enfant et la sagacité. »

Même si quelques cas semblent extraordinaires, les phénomènes de synchronicité ne sont pas réservés à une élite, à quelques initiés amateurs d’étrange et d’insolite. Leur apparition quasi magique dépend essentiellement de notre propre disponibilité intérieure, et de la façon dont nous regardons le monde : est-ce un territoire fermé, limité, dénué de sens ? Est-ce, au contraire, un vaste chmap d’expériences et d’interactions ? 

Libre à chacun de choisir.

Mais il est possible que cela soit une façon, non seulement de vivre en osmose avec le temps, mais aussi de retrouver un sens à la vie. 

Erick Pigani – L’art zen du temps

Chapitre : Les hasards peuvent être heureux, extrait

Presses du Châtelet

§

Encore un de ces ouvrages de construction ou de reconstruction, bien structuré et en mode évolutif.

Chaque chapitre semble annoncer le suivant tant ils s’articulent savamment et cependant simplement.

Un de ces petits bijoux qui se découvre en le lisant, son titre ne révélant pas l’univers qui se trouve derrière ses mots.

Et encore un livre qui se promène souvent, de la bibliothèque aux différentes tables ou sur les petits meubles où se posent mes livres… le livre que l’on aime… avoir sous la main.

                          mm

.

Un jour… et le plus tôt sera le mieux.

Classé dans : Chemin,Citations & Pensées,Ensemble,Planète,Société & Actu. — 16 mars, 2017 @ 12:38

.

JOUR NOUVEAU

.

 Un jour,

quand nous aurons maîtrisé les vents,

les vagues, les marées et la pesanteur,

nous exploiterons l’énergie de l’Amour.

,

Alors, pour la seconde fois

dans l’histoire du Monde,

l’Homme aura

découvert le feu.

.

Pierre Teilhard de Chardin

.

Jour d’Image !

Classé dans : Chemin,Histoires de Coeurs,Images — 15 mars, 2017 @ 10:28

.

BULLES

.

 

Comme au théâtre…

Classé dans : Chemin,Citations & Pensées,Méditation & Réflexion Personnelle — 14 mars, 2017 @ 12:37

.

RIDEAU

.

La vie est telle une pièce de théâtre, mais sans répétitions.

Alors chantez, pleurez, dansez, riez et vivez,

Avant que le rideau ne se ferme

et que la pièce ne se termine

sans applaudissements. 

Charlie Chaplin

.

FERMER LE RIDEAU

.

Choisissons bien notre place.

D’un côté ou de l’autre du rideau.

Et s’il est bon d’être parfois spectateur pour l’observation que l’on en tire, il me semble que pour vivre pleinement, nous devons être les acteurs de nos vies.

Ainsi, plus tard, quand il sera l’heure, le rideau se refermera sans regrets sur un vivant spectacle, et, nous éloignant à pas tranquilles, nous aurons des souvenirs plein les yeux et des sourires plein le cœur.

Au moins, nous dirons-nous, nous avons vécu.

                   mm

.

12345...284
 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR