La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

Vaste sujet…

Classé dans : Chemin,Méditation & Réflexion Personnelle,Pour du mieux,Un livre — 12 mai, 2017 @ 20:04

.

LACHER-PRISE-

.

Tout au long des âges de l’humanité, les sages ont fait allusion à un royaume invisible, un lieu hors du temps que l’on appelle le présent.

A ceux qui le découvrent, il offre une paix qui dépasse tout entendement. Mais ce que notre étude devrait vous révéler, c’est que ce royaume n’est pas vraiment caché. Sa réalité tranquille nous attend juste au coin de notre entendement actuel. C’est la raison pour laquelle rien ne peut remplacer la connaissance de soi.

Si vous ne deviez retenir qu’une grande leçon spirituelle, ce serait celle-ci : dans notre vie, nous voyons tout à travers les yeux de notre entendement et c’est de l’acuité de notre vue que dépend la profondeur de notre être. Heureusement, comme l’explique le court texte qui suit, nous ne sommes pas seuls pour réaliser notre potentiel. Afin de rapprocher notre Soi actuel de celui que nous aimerions devenir, nous possédons un ami secret, dont la seule tâche est notre épanouissement spirituel.

Pour franchir le gouffre.

Rien ne peut naître en dehors de sa quiétude,

L’esprit tranquille le voit et transporte en lui-même

Un vœu ailé, une chrysalide sombre qui attend

La lumière vivante pour rompre son silence…

La voilà qui nous fait signe ! Sautons le pas !

Franchissons le gouffre, entre ceci…

Et cela.”

Que signifient ces deux derniers vers : “Franchissons le gouffre, entre ceci… Et cela.” ?

Ici, nous trouvons l’idée d’une nouvelle nature capable de vaincre l’illusion des contraires. Nous apprenons qu’il existe un entendement capable de vivre au-dessus de l’abîme qui sépare le chagrin et la joie, le succès et l’échec, voire la vie et la mort. Ces deux vers nous parlent également d’un certain degré de conscience qui est emporté dans le mouvement de la vie : une nature non éclairée qui se balance involontairement de haut en bas, entre plaisir et douleur, entre ceci et cela.

Les véritables traditions spirituelles, occidentales et orientales, ont toujours enseigné cette connaissance intérieure. Elle est chrétienne, bouddhiste, musulmane, hindoue et hébraïque, tout à la fois. Des vérités telles que celle-ci nous aident à comprendre que, pour être libres, nous devrions transcender les contraires qui nous empêchent de distinguer le royaume de la paix en nous liant au monde des sensations passagères. 

Vivre et Lâcher prise, extrait

Chapitre IV : Libérez-vous et jouissez de la paix du présent

Guy Finley

Editions LGLM

§

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR