La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

De notre âme à l’âme du monde… [1]

.

L-AME DU MONDE

.

 Un quatrième sage prit la parole et dit :

- Nous vous avons parlé des deux montures de l’attelage, parlons maintenant du cocher.

Celui qui doit diriger le corps physique et le corps psychique, c’est l’esprit, ou l’âme spirituelle. Vous devez aussi, ô enfants des hommes, apprendre à connaître, à aimer et à prendre soin de votre esprit. Celui-ci est le don le plus précieux que la vie vous ait offert.

Car votre âme spirituelle n’est autre qu’une parcelle infinie de l’Âme du monde.

C’est par elle que vous vibrez à celle “longueur d’âme” qui relie toute chose et tout être dans l’univers. C’est par elle que vous ressentez la beauté et l’harmonie du monde. C’est par elle que vous pleurez devant un beau paysage ou une œuvre d’art. C’est par elle que vous sentez toute la grandeur de la vie, mais aussi toute la détresse des âmes vides. C’est par elle que vous pouvez donner votre vie pour un inconnu ou ressentir de la compassion pour un étranger. C’est par elle que vous aspirez à une parfaite liberté.

C’est elle qui vous met en quête d’un port où exprimer votre vocation. C’est elle qui vous met en quête d’une source qui puisse enfin désaltérer la soif la plus profonde de votre être.

Un sage prit la parole et dit :

- Notre esprit s’incarne en deux lieux, et il se manifeste par deux voix : l’intelligence et le cœur.

L’intelligence nous fait rechercher la connaissance, la vérité et la liberté. Le cœur nous met en quête d’amour.

Les deux réunis nous font quérir la beauté et la justice. 

Frédéric Lenoir, l’Âme du monde,

Chapitre “Deuxième jour – Le noble attelage – Du corps et de l’âme”, extrait

Nil Editions

&&&&&

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR