La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

Dis, au moins le sais-tu… que le tout temps perdu…

.

Sable

.

Un beau jour, un vieux roi vint à mourir.

Mais son fils était un peu trop inexpérimenté pour lui succéder, et il doutait beaucoup lui-même de ses propres capacités. Ce nouveau roi fit donc venir à la cour les hommes les plus savants du royaume : certains lui serviraient de conseillers et les autres iraient parcourir le monde pour rapporter les connaissances les plus diverses.

Les voyageurs érudits revinrent tous, seize ans plus tard, chargés de manuscrits, de livres, de médailles et d’objets scientifiques. Malgré la taille immense du palais, tout ne tenait pas dans les vastes salles de réception et les caravanes de chameaux déposaient chaque jour leur moisson de connaissances diverses.

Le roi décida alors de faire construire une cité, la Cité du Savoir, destinée à abriter tous les précieux éléments rapportés par ses émissaires.

Un jour, le roi parcourut cette cité à cheval, mais elle était si étendue qu’il se rendit compte que jamais dans sa vie il ne parviendrait à tout lire et à tout apprendre. Il demanda alors à quelques éminents savants de tout lire pour lui et de rédiger des synthèses.

Huit ans plus tard, les lettrés remirent leurs résumés de connaissance humaine. On plaça ces volumes de compilation dans une imposante bibliothèque. Le roi prenait de l’âge et il parcourut à pied les rayonnages en se disant qu’il n’aurait encore pas le temps d’assimiler tout ce savoir avant de mourir.

Il confia alors la mission aux érudits d’écrire pour chacune des disciplines un seul article qui en extrairait l’essentiel. Il fallut encore huit ans pour collecter les articles. Les vieux savants mouraient, d’autres jeunes gens les remplaçaient, mais il fallait chaque fois qu’ils relisent tout avant de pouvoir écrire une seule ligne. On remit alors au vieux roi un ouvrage en plusieurs volumes. Mais il était déjà malade et alité, et demanda qu’on lui condense en quelques phrases chacun des articles.

Mais la tâche était délicate et cela demanda encore quelques années pour rassembler ce concentré de savoir. On finit par obtenir un seul livre, répertoriant chaque science en une seule phrase.

Un vieux conseiller apporta l’ouvrage au roi moribond qui, dans un souffle, lui demanda : Donnez-moi juste une phrase avant que je meure !

- Sire, dit le savant, toute la sagesse du monde tient en ces mots : vivre l’instant. 

Sagesses populaires indiennes – Extrait : “Toute la sagesse du monde”, pages 33 à 35

Maguy Ly & Nicole Masson – Editions  du Chêne – Hachette Livre

&&&&&&&&&&&

Ne laissons pas passer les jours, les semaines, les mois, les années…

sans voir et sans regarder l’instant,

sans le vivre, le déguster, le savourer…

mm

.

Un commentaire »

  1. rougepolar dit :

    J’aime votre article que je partage merci

    Dernière publication sur Rougepolar : Être, simplement être.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR