La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

De nos fêlures…

Classé dans : Chemin,Côté Arts,Méditation & Réflexion Personnelle,Poésie — 13 novembre, 2017 @ 18:39

.

BOL FELE

.

Lu ces temps-ci.

Au Japon, la coutume veut que lorsqu’un objet se brise, on le répare avec de l’or pour embellir ses fissures.

Cette coutume nous enseigne que lorsqu’une personne a souffert et s’est relevée, cela la rend plus noble et plus belle. 

.

Il s’agit du Kintsugi, l’art de réparer des céramiques brisées. Explications et photos ICI

P

Jolie parabole…

Et si nous considérions ainsi les choses ?

Si nous considérions que, finalement, ce qui vient dans nos vies se poser sur nos blessures arrive là non seulement pour nous réparer, mais pour nous rendre plus grands, plus forts, plus riches, plus beaux, plus ouverts ?

Si cet or devenait le pansement de nos âmes pour qu’elles brillent un peu plus, et transmettent leur lumière ?

Si nous acceptions ce cadeau en toute humilité – ne nous disant pas que nous l’avons mérité, non, mais nous disant que nous avons de la chance ?

Car cet or, qui vient nous réparer, nous pourrons l’offrir à notre tour, aux grands blessés de la vie…

             mm

.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR