La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

Archive pour le 24 novembre, 2017

Ode à l’Amour

Posté : 24 novembre, 2017 @ 9:11 dans Chemin, Et méditer..., Un livre | 1 commentaire »

.

CARESSES DU VENT

.

Je pense parfois, assis à écouter le vent, à regarder ses doigts invisibles caresser toutes ces choses dont il se délecte. Mais ce qui le plus m’attire dans la danse du vent, c’est qu’elle ne commence nulle part et ne finit nulle part. Soudain, voici le vent, il est ici, là-bas, partout ; plus présent par endroits, moins présent ailleurs ; il entraîne avec lui tous ces objets abandonnés qu’il trouve sur sa trajectoire sans qu’on sache jamais où il les emportera, où il les abandonnera.

En regardant par la fenêtre les feuilles tombées qui dansent et s’évanouissent dans l’obscurité naissante, je me dis qu’un arbre auquel le vent rend visite – un arbre qui ne sait rien du vent – doit ressentir ce que je ressens moi-même lors de tes invisibles allées et venues.

Ce parallélisme est criant de vérité : tout à coup, quelque chose d’inconnu s’approche et me frôle de ses branches, mais si doucement qu’il ne laisse aucune trace de son passage.

Pourtant, après quelques secondes à peine, cette brise délicate cède le pas à une tourmente dont la violence risque de me déraciner.

Et puis, tout aussi soudainement, la voilà qui s’apaise à nouveau. Ne restent plus que les frémissements de l’arbre pour témoigner du vent entre ses branches.

Le calme de l’après est bon : il prépare le terrain à une prochaine visite. 

Guy Finley,

Le cœur apprenti – Leçons de vie que seul l’amour peut nous apprendre

Chapitre : C’est comme ça, pages 26-27

Editions de l’Homme

§§§§§

Un livre délicat, tout en paraboles, écrit à demi-mot, en transparence.

Un ouvrage dont il faut lire quelques chapitres, avant de comprendre à quel endroit il parle en soi.

Des mots qui allumeront la petite flamme, la ranimeront lorsqu’elle s’est assoupie.

Des mots pour nous relier, en soi, aux autres et au grand tout…

                      mm

.

 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR