La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

Ces souvenirs, qui font irruption dans nos pensées, sans prévenir…

Classé dans : Chemin,Histoires de Coeurs — 12 juin, 2018 @ 19:48

.

EN HAUT

.

Je me souviens encore, de ce jour de juin 2010. 

Ce jour de ton retour près de moi,

de ton retour parmi nous, de ton retour à la vie…

Et puis maintenant tu es parti.

Parti pour de vrai, comme on dit dans la vie.

Parti au ciel comme disent les enfants.

Parti au paradis, sûrement.

Avec tes pinceaux, tes tableaux,

tu vas leur faire un belle déco là-haut.

Souvent je pense à toi, tu sais.

Parce que tu es toujours là. Près de moi.

mm

*************************************

C’était le 30 juin 2010, le jour de ton retour.

Et j’écrivais ceci :

Et c’est le jour où tu reviens.

Et pourquoi non puisque tu reviendrais.

Et pourquoi non puisque je t’attendais.

Et pourquoi non puisque depuis le matin je pensais si fort à toi, tu étais là, ta voix, tes yeux, tes mots, tes toiles, tout me tournait autour, emplissant mon silence de ta présence, plus que si tu t’étais trouvé là. C’était comme si je te sentais arriver…

Et toi tu le savais que je serais là, tout près de la source où l’on s’était rencontrés. Avec tous tes amis.

Et te voilà, toi, la peau fripée, les yeux noyés, les mains pressées de retrouver les mains des tiens, de retrouver tes doigts d’avant, tes pinceaux laissés là dans un coin.

Et te voilà, le cœur un peu plus écorché, les yeux emplis de la désespérance où tu es retourné te noyer, les mains tremblantes de n’avoir pas touché des mains de tout ce temps.

Et te voilà, le sourire timide, la peur d’avoir perdu des bouts d’amour par-ci, des bouts de tendresse par-là, et pourtant tu sais bien que tu nous fais un grand bonheur de revenir aujourd’hui.

Reprends tes pinceaux, tes couleurs, et mets-les dans ta vie, c’est elle la grande gagnante ces jours-ci.

C’est ça l’important, tu es là, le reste ne compte pas. On peut recommencer, quand on a cette chance d’être encore en vie, inouïe.

mm

.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR