La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

La pensée de la semaine.

.

SOLITAIRE

.

Le désarroi dans lequel nous nous trouvons est en fait une aubaine : il témoigne de notre sensibilité.

Ceux qui traversent la vie sans le moindre sentiment de détresse sont inconscients.

La détresse induite par notre prise de conscience recèle un immense potentiel de transformation, un trésor d’énergie dans lequel nous pouvons puiser à pleines mains et que nous pouvons utiliser pour construire quelque chose de meilleur, ce que l’indifférence ne permet pas. 

Matthieu Ricard

Transcrit par l’auteur d’après un conseil donné oralement.

********

Un mal pour un bien, disait ma grand-mère… 

En Chine, le mot CRISE est représenté par deux idéogrammes : DANGER et OPPORTUNITÉ.

Il est certain que l’indifférence, la suffisance ou l’arrogance – variantes de l’individualisme banalisé et de l’égocentrisme forcené – n’ouvrent guère la porte au changement, qu’il soit intérieur ou sociétal…

Remercions donc notre hyper sensibilité qui nous permet de puiser en nous ces ressources, oubliées parfois, ignorées souvent, qui nous amèneront à réagir – et surtout à agir – face aux écueils et aux obstacles sur nos chemins, face aux injustices de toutes sortes, même là où parfois la cause pourrait sembler perdue d’avance…

mm

.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR