La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

Archive pour la catégorie 'Chemin'

Père Lachaise

Posté : 29 novembre, 2009 @ 6:01 dans Chemin, Citations & Pensées, Histoires de Coeurs | 1 commentaire »

perelachaise.jpg

« Vivez, si m’en croyez, n’attendez à demain :

Cueilllez dès aujourd’hui les roses de la vie. »

Pierre de Ronsard

Quelques mots à la plume, posés délicatement sur une des innombrables tombes du Père Lachaise, comme un clin d’oeil, comme une leçon de choses, comme une douceur, comme un cadeau tombé du ciel, comme une offrande à tous ceux qui prendraient le temps de venir se pencher sur cette feuille, et du coup prêter un peu d’attention à cette pierre toute simple et ces quelques fleurs qui l’abritaient avec beaucoup de délicatesse et de complicité… Une espèce d’union sacrée se dégageait de l’ensemble, comme un fil invisible, comme un sceau de tendresse, une alliance de dentelle…

Une visite qui ne laisse pas indifférents ses promeneurs… beaucoup d’émotions face à certains noms gravés dans la pierre… C’est le départ qui est douloureux… même après avoir frôlé la mort, lui avoir accordée pour un temps quelques uns de ses doigts, puis plus tard après l’avoir apprivoisée, et du coup se l’être rendue presque familière, et l’avoir intégrée, à tout ce qui est soi, à tout ce qui est vie, il reste que le départ, lui, fait toujours mal…

Comme couleur aujourd’hui, ce gris inimitable et sublime, qui s’accorde si bien avec les pavés des ruelles, les ardoises des toits, les murs de ces cathédrales, de ces chapelles, de ces maisons, ces dalles ces murs ces pierres qui ont tant et tant d’histoires à raconter… ce gris qui relie et qui mêle intimement le ciel et le monde des hommes des villes, qui les enveloppe au point de se noyer dans leurs yeux et de faire partie d’eux, sans aucune tristesse, car il ne faut pas croire, cette couleur n’est pas triste, elle est argent, elle est lumière, elle est ciel, elle est rivière, et elle sait être mer, et mère, parfois…

Il s’est dit…

Posté : 28 novembre, 2009 @ 11:56 dans Chemin, Méditation & Réflexion Personnelle | Pas de commentaires »

soufisme.jpg

Ce que tu as dans la tête, abandonne-le !

ce que tu as en main, donne-le !

ce qu’il t’advient, ne l’esquive pas !

Soufisme.

.

Couleur rues de Paris, animées et joyeuses aujourd’hui !

. 

Sens, la ville.

Posté : 27 novembre, 2009 @ 4:24 dans Chemin, Poésie | 1 commentaire »

monastere.jpg

A contre-sens

Un roman, un poème- au moins

parmi les plus beaux en notre français

mûrirent chez de jeunes hommes

familiers de ces rues, de ces mails,

de ces ponts sur la rivière élargie,

et son île paresseuse ni fausse ni vraie.

Flâner après Flaubert et Mallarmé

s’incliner devant l’arbre de Jessé

et sa licorne blanche chère à Louttre B.,

surprendre au coin de l’Orangerie

quelqu’ombre au rouge épiscopal,

y déguster un paisible fruit confit,

se heurter à des chapelles closes

et repartir, aujourd’hui, toujours

vierge et vivace, en quête de secrets

livrés aux seuls arpenteurs du temps.

Baptiste-Marrey

.

Texte découvert sur une jolie série de cartes postales en flânant dans les rues pavées de Sens, très belle ville chargée d’histoire…

.

Couleur de jardin de monastère, ce joli vert…

.

Ils ont dit…

Posté : 26 novembre, 2009 @ 11:08 dans Chemin, Citations & Pensées | 2 commentaires »

star.jpg

Deviens ce que tu es, fais ce que toi seul peux faire.

Nietzsche

Etre celle que je suis, plutôt que celle que je crois être, plutôt que celle que je crois que je devrais être, plutôt que celle que les autres croient que je suis, plutôt que celle que je m’imagine devoir absolument devenir… être et devenir au plus près de celle que je suis, c’est déjà un fameux pari, une belle somme de travail… une sacrée formidable aventure… autant que peut l’être un voyage inter-galactique !…

Couleur… d’étoile filante…

;

Ils ont dit…

Posté : 24 novembre, 2009 @ 5:49 dans Chemin, Citations & Pensées, Méditation & Réflexion Personnelle | 2 commentaires »

flocon.jpg

Au cours d’une avalanche, aucun flocon ne se sent responsable.

Voltaire

;

Couleur chocolat (glacé)

.

Dis…

Posté : 23 novembre, 2009 @ 12:31 dans Chemin, Histoires de Coeurs | 3 commentaires »

souvenir.jpg … Tu te souviens ???…

Trois petits mots qui se murmurent sur un air de tendresse, dans le registre nostalgie, tempo bluesy teinté de mauve.

Et qui déclenchent un flot de souvenirs, avec force détails, images et sons à l’appui, et puis des preuves, toujours, comme si du tangible était nécessaire pour ressusciter ces périodes ensevelies au fond des mémoires vaguement ensommeillées.

Trois petits mots qui scellent la complicité du temps d’avant, qui rapprochent ou qui rejettent ou qui isolent, selon les acteurs, et leur auditoire.

Trois petits mots qui permettent de repartir gaiement au pays d’hier, revisiter ses souvenirs, revivre de bons moments comme au temps du bon temps où on les avait vécus, les ressortir de leur tiroir histoire de les rafraîchir un peu avant de les y remettre, pour les retrouver intacts une autre fois.

Trois petits mots qui éloignent celui qui veut se souvenir de celui qui voudrait oublier, qui élargit le fossé plus qu’il ne le comble, parce que les souvenirs sont d’un temps vénéré pour l’un, et d’un temps révolu pour l’autre, parce que les souvenirs ça n’a pas le pouvoir de faire revenir à la vie ce qui s’en est allé depuis longtemps déjà.

Trois petits mots qui distancient ceux qui racontent de ceux qui écoutent, qui du coup se sentent reconduits loin derrière la frontière, avec juste le droit d’entendre, et peut-être d’imaginer, s’ils ne s’ennuient pas trop, si ça les tente… mais de toute façon ça n’intéresse pas grand-monde leur vision des choses, ils n’étaient pas dans le film.

Trois petits mots en sucre d’orge, doux-amers ou acidulés, à ne pas susurrer entre toutes les oreilles…

.

Couleur souvenirs…

Un p’tit rien de rien, de rien du tout, dès le matin…

Posté : 21 novembre, 2009 @ 9:24 dans Chemin, Histoires de Coeurs | Pas de commentaires »

image3.jpg

Un p’tit sourire le matin  Ça vient poser de la joie, 

Sur tout ce qu’il effleure.  Un p’tit rayon de soleil 

Ça vient éclairer la rivière,  Et faire briller tes yeux malicieux. 

Un p’tit air de musique  Ça vient réveiller les fibres, 

Et faire danser les filles.  Un p’tit éclat de rire 

Ça vient donner le sourire,  Et faire voleter les baisers. 

Un p’tit parfum de fleur  Ça vient faire vibrer les cœurs, 

Et raviver les souvenirs.  Un p’tit bouquet de roses 

Ça vient sécher les larmes,  Et redonner le sourire. 

Rien qu’un p’tit sourire le matin 

Ça fait tout plein de petits,  Tout plein ! jusqu’au soir ! 

Un tout p’tit rien de rien, 

En douce et mine de rien,  Et puis un autre, et puis un autre encore, Ça fait de gros cadeaux au bout du compte, 

Au bout de ce total, que l’on ne fait pas.

Parce que ces choses-là,

Ça se donne, et puis ça se reçoit,

Ça ne se compte pas. 

Alors on s’endort en souriant.  On rêve en technicolor sur grand écran. 

Et on s’habille déjà le coeur  De sourire, en s’éveillant. On prépare en rêvant 

Ce p’tit sourire qui tout le jour fera encore tout plein de petits…

Glané au bord du chemin…

Posté : 20 novembre, 2009 @ 10:42 dans Chemin, Gratitude, Méditation & Réflexion Personnelle | 3 commentaires »

serenitychinese.jpg

« La vie n’est pas toujours simple. Mais il nous arrive souvent de la compliquer plus que nécessaire. 

Chaque jour, de nouvelles circonstances se présentent. Les gens n’ont pas toujours les attitudes auxquelles nous nous attendons. Soit nous pouvons agir pour changer ces circonstances et ces attitudes, soit nous n’y pouvons rien.

Un des secrets du bonheur est de savoir faire la différence et d’accepter ce que nous ne pouvons pas changer… Mais la première étape est de s’accepter… soi-même !

Acceptez vos forces et vos faiblesses.   

Acceptez vos talents et vos défauts.

Acceptez vos succès et vos fautes. 

Acceptez la personnalité que vous avez développée. Acceptez votre pouvoir de guérir et de changer.

Acceptez-vous complètement, sans « si » et sans « mais ».

Acceptez votre vie et les leçons qu’elle vous offre. Acceptez vos erreurs – elles sont essentielles pour apprendre et grandir. 

Acceptez le pouvoir que vous avez de modifier vos émotions. »

(Source non-précisée)

Ce texte me ramène à une prière qui m’est chère, qui m’accompagne au quotidien, dans tous les domaines de ma vie, qui vient à mon secours quelles que soient les circonstances, que je récite parfois comme un mantra, et qui remet chaque fois le clocher au milieu du village et mes pendules à l’heure…

Mon Dieu, Donnez-moi la sérénité

D’accepter les choses que je ne puis changer

Le courage

De changer celles que je peux

Et la sagesse

D’en connaître la différence… .  

Tiens, tiens, j’ai dit tiens !

Posté : 19 novembre, 2009 @ 11:54 dans Chemin, Citations & Pensées, Histoires de Coeurs | 1 commentaire »

joyaux.jpg

« Quand le désir de prendre disparaît, les joyaux apparaissent » 

Yoga Sutra 

Quand le désir de gagner disparaît, quand disparaissent avec lui la poursuite de la victoire qui écrase tous les pieds et les sourires alentour, et puis  la soif de prétendue richesse, d’argent, de  joyaux, et des fichus pouvoirs qu’ils inspirent, et puis quand disparaissent les notions de défi, de prestige, d’illusoire puissance, alors l’on peut consentir à être celle ou celui que l’on est, à commencer à vivre, à percevoir, ressentir, à voir, à entendre, à aimer. A voir et toucher enfin les véritables joyaux qui nous sont quotidiennement offerts… 

C’est ainsi que je déguste ces temps-ci des sourires et des fous-rires, et puis les petits déjeuners aux regards embués du dernier sommeil, les mains encore endormies autour du bol de chocolat, la joie devant le petit dessert surprise, les petits rites du quotidien et la tendresse qui va avec, jusqu’aux devoirs du soir ! la révision du passé simple nous a offert ce soir une belle rigolade… le verbe pouvoir, tiens, par exemple, à l’âge du CM 2, essayez donc… 

Y a plein de joyaux quand on n’en cherche plus… 

Mais il ne s’agit plus du tout des mêmes joyaux, ceux-ci n’ont pas de prix, c’est-à-dire qu’ils sont hors de prix… 

Une connexion de secours pour retrouver le chemin de ma roulotte, hé hé… merci qui ? merci à qui me l’a permis, merci à toi ! 

Une couleur ? Ouh là ça va être difficile ! mes jours sont comme la vie : multicolores, mais je n’ai pas le temps de faire un arrêt sur image, ça change tout le temps ! 

M’enfin, avec les filles majoritaires, quand même, la tendance est au rose flashy ! 

Tout l’monde va bien de ce côté-ci ? Prenez soin de vous !

;

Il s’est dit…

Posté : 17 novembre, 2009 @ 2:20 dans Chemin, Méditation & Réflexion Personnelle | 2 commentaires »

cyclamen.jpg

Tu es le maître de la parole que tu n’as pas dite,

et l’esclave de celle que tu as prononcée.

Proverbe Arabe.

.

Couleur… Cyclamen ?

Idéale pour ces jours mi-busy mi-chamallows…

Connection éclair arrachée à une Wi-Fi capricieuse…

Retour sur ce blog ? bientôt, may be…

Merci d’être là !

 

 

1...291292293294295...304
 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR