La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

Archive pour la catégorie 'Citations & Pensées'

Parentèle…

Posté : 15 septembre, 2017 @ 8:00 dans Chemin, Citations & Pensées, Ensemble, Un livre | Pas de commentaires »

.

PARENTELE

.

Nos professeurs…

Posté : 14 septembre, 2017 @ 11:36 dans Chemin, Citations & Pensées, Méditation & Réflexion Personnelle | Pas de commentaires »

.

PROFESSEURS

.

Juste ça.

Posté : 12 septembre, 2017 @ 7:12 dans Chemin, Citations & Pensées, Ensemble, Histoires de Coeurs, Méditation & Réflexion Personnelle | 1 commentaire »

.

CHANGER

.

On peut juste les écouter, les comprendre sans juger, on peut semer des petites graines, ici ou là, sans urgence, sans obligation, sans condition. Sans savoir où et quand elles vont éclore, ni même si elles vont un jour éclore. Et c’est souvent cette inconditionnalité qui fera naître la confiance.

On peut juste leur donner des pistes, pour qu’ils s’approprient cette nouvelle orientation, pour qu’ils décident eux-mêmes de sortir de leur zone de confort, pour qu’ils tentent eux-mêmes leurs expériences, pour qu’ils choisissent eux-mêmes le changement dans leur vie.

On peut juste les accompagner, leur donner la main sur les premiers mètres du chemin, être là, à leur côté, présents mais légers.

On peut juste les aimer… et les laisser vivre leur vie.

            mm

.

Ici. Et maintenant…

Posté : 11 septembre, 2017 @ 2:56 dans Chemin, Citations & Pensées, Le Mot de la Semaine, Pour du mieux | Pas de commentaires »

.

RANDONNEE

.

P

.

Faire sa part…

Posté : 9 septembre, 2017 @ 9:12 dans Chemin, Citations & Pensées, Méditation & Réflexion Personnelle, Pour du mieux | Pas de commentaires »

.

LA PAIX

.

Il faut semer pour récolter…

  Pour avoir il faut faire. Il faut faire sa part. 

disait ma sage grand-mère…

mm

.

A force de mensonges…

Posté : 7 septembre, 2017 @ 3:17 dans Chemin, Citations & Pensées, Ensemble, Méditation & Réflexion Personnelle, Pour du mieux | Pas de commentaires »

.

REFLEXION--

.

Entendu aujourd’hui : On ne ment pas à ceux qu’on aime. 

Qui me donne envie de dire également : on n’aime pas ceux à qui l’on ment !…

Je ne parle pas du mensonge pour ne pas faire de peine.

Ni de celui par omission – ou non, qui pourrait compromettre quelqu’un d’autre que soi.

Ni du petit mensonge qui ne prête pas à conséquences, même s’il semble futile.

Non je parle du mensonge construit, élaboré, calculé.

Qui finira toujours un jour ou l’autre par se découvrir.

Qui fera ce jour-là beaucoup de peine, à cause du manque de confiance.

Ou par ce qu’il nous aura écarté, mis de côté, exclu.

Par ce qu’il nous aura qualifié d’étranger, c’est-à-dire celui qui ne comprend pas, qui n’est pas de notre monde, qui n’a pas besoin de savoir. Celui qui n’est pas aimé.

Le mensonge, surtout s’il est répétitif, finit par être corrosif dans nos relations.

Il les use, il les ronge, il les rogne, il les gomme, il les sape, il les consume, il les tue, à petit feu.

Jour après jour.

Jusqu’au jour où l’on s’éveille, détachés, étonnés, mais devenus totalement étrangers l’un à l’autre.

                  mm

.

Quand on s’aperçoit qu’on nous a menti,

réaliser qu’on ne valait pas la vérité

est pire que le mensonge. 

Auteur inconnu

.

Et nous irons cueillir… les étoiles !

Posté : 2 septembre, 2017 @ 11:16 dans Chemin, Citations & Pensées, Poésie | Pas de commentaires »

.

CUEILLIR LES ETOILES

.

CUEILLIR LES ETOILES-

.

Cages et prisons…

Posté : 31 août, 2017 @ 12:04 dans Chemin, Citations & Pensées, Ensemble, Méditation & Réflexion Personnelle | 1 commentaire »

.

CAGES

.

Je n’aime guère les cages. Je ne les ai jamais aimées. Et je ne comprends toujours pas quel plaisir on peut tirer de voir vivre sous nos yeux un animal que nous avons enfermé.

Donc je n’aime guère non plus que l’on enferme les gens – comme ici dans la cage de la généralité.

Il est vrai que nous avons sans doute besoin de notre refuge, de notre abri, de notre cocon, de notre coquille ou de notre nid. Pour nous isoler, nous reposer, nous réparer, nous ressourcer. Nous aimons notre petit univers familier parce que nous y avons nos repères. Ça n’en fait pas une cage.

L’essentiel à mon sens est que nous ne nous enfermions pas nous-mêmes dans la cage.

Dans la cage de l’obstination, des idées arrêtées ou préconçues, des croyances sans fondements, de ce que l’on répète sans savoir, sans comprendre vraiment, de nos ressentis qui nous trompent souvent. Dans la cage de la peur, de l’intolérance, de la haine, de l’orgueil.

L’ouverture d’esprit c’est l’ouverture de la porte de la cage.

C’est aller voir ailleurs, se colleter aux autres et à la vie et oublier un peu son petit soi, écouter au lieu d’entendre, regarder au lieu de voir, et tester, chaque fois qu’on le peut, de nouvelles manières de vivre, tenter de nouvelles expériences, chausser les mocassins de l’autre pour comprendre son chemin,

C’est se dire “Je ne sais pas grand-chose, allons voir ceux qui vont m’offrir rencontres et découvertes. Je n’ai pas forcément raison, allons vers ceux qui pensent autrement”.

C’est aller à la rencontre de l’autre, cet autre que l’on ne connaît pas, que l’on n’aurait jamais imaginé parfois, cet autre qui finalement nous ramènera à soi. Un soi qui aura fait du chemin sur le chemin de la vie, qui aura appris, qui aura aimé, qui aura été triste de devoir rentrer, et qui sera quand même content de revenir au bercail.

Si nous n’acceptons pas d’être mis en cage, n’acceptons pas non plus d’y rester lorsque – par hasard, par malheur ou par confort – nous y sommes entrés.

Ouvrons nos cages intérieures, celles qui nous enferment plus fermement et plus durement qu’aucune prison ne le ferait.

               mm

lacageauxillusions.jpg

.

 

 

Rebattre les cartes, jouer le jeu, rester beau joueur…

Posté : 29 août, 2017 @ 9:03 dans Chemin, Citations & Pensées, Le Mot de la Semaine, Méditation & Réflexion Personnelle, Société & Actu. | Pas de commentaires »

.

ADAPTES VS FURIEUX

.

Aux confins de la terre…

Posté : 28 août, 2017 @ 6:05 dans Chemin, Citations & Pensées, Méditation & Réflexion Personnelle, Voyage | Pas de commentaires »

.

LACETS

.

. . . J’ai la nostalgie d’une de ces vieilles routes

sinueuses et inhabitées qui mènent hors des villes…

une route qui conduise aux confins de la Terre…

où l’esprit est libre .

Henry David THOREAU
.
123456...147
 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR