La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

Archive pour la catégorie 'Contes & Légendes & Allégories'

En mode positif ou négatif.[A lire jusqu'aux dernières lignes]

Posté : 7 février, 2017 @ 8:03 dans Chemin, Contes & Légendes & Allégories, Méditation & Réflexion Personnelle | 3 commentaires »

.

SUNSET

.

“ Je fais partie d’une génération perdue
Et je refuse de croire que
Je peux changer ce monde.
Je sais que ça peut être choquant, mais
“ Le bonheur vient de l’intérieur ”,
C’est en réalité un mensonge.
“ L’argent me rend heureux ”
Et quand j’aurai trente ans, je dirai à mon enfant que
Ce n’est pas le plus important dans ma vie
Mon chef saura que
J’ai mes priorités et
Le travail
C’est plus important que
La famille.
Écoute :
Depuis très longtemps
Les personnes vivent en famille
Mais maintenant
La société ne sera plus jamais comme avant.
Les experts disent que
Dans trente ans, je fêterai le dixième anniversaire de mon divorce.
Je ne pense pas que
Je vivrai dans un pays à création propre.
Dans l’avenir,
La destruction de l’environnement sera normale.
Personne n’espère que
Nous conserverons notre belle planète.
Et, bien sûr,
Ma génération est perdue.
C’est bête de supposer que
L’espoir existe. 

Jonhatan Reed

-◊-◊-◊-◊-◊-◊-◊-

Un texte à lire de haut en bas.

Puis à lire du bas vers le haut…

Ainsi est notre vie, selon le sens qu’on lui donne.

C’est une histoire d’angle de vision, une fois encore…

Nous pouvons chaque jour en faire l’expérience : nous pouvons décliner notre journée sous deux tonalités différentes, sous la plus lumineuse apparence ou sous son plus sombre aspect. Cela nous donnera deux descriptions totalement différentes, alors qu’à la base il s’agit de la même journée… Sachant que l’explication la plus juste se trouve vraisemblablement entre les deux.

                mm

.

Comme une cathédrale…

Posté : 13 janvier, 2017 @ 10:01 dans Chemin, Contes & Légendes & Allégories, Histoires de Coeurs, Pour du mieux, Un livre | Pas de commentaires »

.

JADE

.

Raph, il parle souvent du bonheur. Selon lui, il y a trois B-attitudes : le Beau, le Bon et le Bien. Si votre climat intérieur se dégrade, c’est sûr, vous avez un problème de B-attitudes.

Un jour, il a voulu créer un groupe de gens heureux : le Club de la Bonne Humeur. Le plus dur, ça a été pour recruter : on était juste que tous les deux, alors que les gens de mauvaise humeur, ils étaient des millions de millions.

Au début, évidemment, le Club de la Bonne Humeur attire beaucoup, parce qu’il y fait toujours beau, seulement c’est très-très difficile. Pas pour y entrer non ; mais pour y rester.

Quand vous vous réveillez le matin, parfois vous êtes tout ensoleillé de bonheur, tellement-tellement que vous rayonnez. Et puis la journée commence, et vous rencontrez des gens qui ont dans la tête des nuages gris foncé qui filent à la queue-leu-leu. Ils sont si menaçants qu’on a l’impression qu’il suffit de les piquer légèrement pour qu’ils se déchaînent en orages. Alors évidemment, c’est pas facile de rester au beau fixe.

Au bout d’un moment, vous êtes découragé. Vous avez l’impression de gâcher vos rayons de tendresse pour rien du tout. Et vous finissez par passer de l’autre côté – du côté des gens de mauvaise humeur. Vous vous dites :; “Après tout, il n’y a pas de raisons que je fasse des efforts, puisque personne n’en fait !”. C’est drôle, c’est comme s’il y avait plus de plaisir à se faire l’avocat du Diable que le complice de Dieu. Il n’y a pas de justice !

[...]

Quand on a du méli-mélo dans la tête, quand on est en colère à cause de sa grisaille intérieure, il faut dire à Mr le Bonheur : “Pardon de t’avoir blessé. J’ai regardé le mauvais côté…”

Au début c’est très-très difficile, parce qu’on aimait se laisser aller dans ses humeurs. Et puis après, c’est drôlement bon : c’est comme le soleil qui commence à chauffer en plein hiver. Même si les autres sont d’un accueil glacial, eh bien on reste chaleureux, de toute la chaleur qu’on a accumulée pendant sa cure de bonne humeur.

C’est comme ça qu’on peut dessiner la vie avec du Beau, du Bon et du Bien, et faire qu’elle ressemble à une cathédrale plutôt qu’à une vieille cabane toute pourrie qui menace tous les jours de s’écrouler…

Je sais pas si vous avez remarqué : ce qui sépare les gens, ce sont les mots. Même les p’tits mots de rien du tout, ça peut produire les pires maux. Il y a des mots blessants, et puis des mots qui tuent.

Peut-être bien qu’on habille la vérité avec des mots parce qu’on a peur de la voir toute nue… 

Jade et le mystères de la vie, par François Garagnon – Extrait, chapitre : les B-attitudes

Editions Monte-Cristo

§

Un petit livre plein de richesses. Jade est une enfant un peu fantasque, joyeuse, irrésistible, qui nous sort avec beaucoup de fantaisie ses réflexions spirituelles pleines de sagesse, il s’agit là d’une philosophie délicieuse, pure et pleine de charme.

Un petit livre qui m’a un jour été offert, et qui figure en bonne place parmi les plus sages essayistes et les plus grands philosophes, parce que Jade parle vrai, dans ce registre délicat qu’est le langage du cœur.

                                           mm

.

L’escapade du dimanche

Posté : 28 août, 2016 @ 6:22 dans Chemin, Contes & Légendes & Allégories, Côté Arts, Poésie, Vidéos & Cinéma | 2 commentaires »

.

Image de prévisualisation YouTube

.

Une escapade au goût de magie et de douceur,

de facétie et de tendresse.

Et des crayons de couleur qui se font anges gardiens…

.

L’image du Jour

Posté : 29 juin, 2016 @ 12:39 dans Chemin, Contes & Légendes & Allégories, Images, Insolite & Drôle | Pas de commentaires »

.

EN FIN DE CONTE

.

En fin… de conte…

.

Causes et effets…

Posté : 16 mai, 2016 @ 5:08 dans Chemin, Contes & Légendes & Allégories, Poésie | Pas de commentaires »

.

WELCOME

.

 À cause du clou, le fer fut perdu.

À cause du fer, le cheval fut perdu.

À cause du cheval, le cavalier fut perdu.

À cause du cavalier, le message fut perdu.

À cause du message, la bataille fut perdue.

À cause de la bataille, la guerre fut perdue.

À cause de la guerre, la liberté fut perdue.

Tout cela pour un simple clou. 

Benjamin Franklin

.

L’escapade du Dimanche

Posté : 1 mai, 2016 @ 6:04 dans Chemin, Contes & Légendes & Allégories, Ensemble, Histoires de Coeurs, Vidéos & Cinéma | 1 commentaire »

.

Image de prévisualisation YouTube

.

Tant qu’il restera une petite flamme…

Posté : 17 mars, 2016 @ 6:39 dans Chemin, Contes & Légendes & Allégories, Ensemble | Pas de commentaires »

.

LAMPE DE PLAGE

.

 Un soir, Bouddha devait donner son enseignement

sur une montagne. Une foule immense l’attendait.

Comme la nuit tombait, chacun alluma une lampe pour l’accueillir.

Une vieille femme arriva, portant une lampe de taille et

de qualité bien inférieures à toutes les autres.

Sous les moqueries elle la plaça à côté des autres.

Une tempête s’éleva soudain, éteignant toutes les lampes,

excepté celle de la vieille femme : du fait de sa petite taille,

elle avait été protégée par les autres et sa flamme restait

seule à briller dans l’obscurité.

Le Bouddha prit alors la lampe et ralluma une à une

toutes les autres, puis il dit :

Tant qu’il restera une étincelle,

toutes les lampes pourront être rallumées…

Conte Bouddhiste

.

Une grande question…

Posté : 12 février, 2016 @ 5:21 dans Chemin, Citations & Pensées, Contes & Légendes & Allégories, Méditation & Réflexion Personnelle, Poésie | Pas de commentaires »

.

LA VIE SELON CROWFOOT

.

Une grande question… à se poser.

… à nous poser !

Puis découvrir nos différentes réponses.

Et découvrir alors le moteur de chacun.

Ou  l’intime secret qui se niche en nos cœurs.

.

L’escapade du dimanche !

Posté : 27 décembre, 2015 @ 6:12 dans Chemin, Contes & Légendes & Allégories, Méditation & Réflexion Personnelle, Poésie, Vidéos & Cinéma | Pas de commentaires »

.

Image de prévisualisation YouTube

.

Un conte pour enfants,

des tout petits jusqu’aux plus grands enfants.

Une histoire pour tout le monde..

N’oublions pas de cultiver nos amitiés,

nos tendresses, nos pensées, nos attentions…

.

Lorsque les mots semblent s’échapper…

Posté : 6 novembre, 2015 @ 6:03 dans Chemin, Contes & Légendes & Allégories, Méditation & Réflexion Personnelle | 1 commentaire »

.

TUBE 

.

Le professeur de philosophie apporta en classe de la mousse a raser, de la pâte dentifrice et d’autres tubes contenants des gels et des crèmes. Il invita ses élèves à vider tous les contenus sur leur table.
Prenant cela comme un jeu, ils s’exécutèrent volontiers. Il leur demanda alors de remettre le tout dans les tubes.

Stupeur. Ils savaient que cela leur serait impossible.

Le professeur leur dit alors ceci :

Sur le moment, vous étiez tellement concentrés que vous n’étiez pas à même de réaliser tout le dégât que vous étiez en train de causer. Les diverses pâtes se sont rapidement répandues alors qu’il est impossible de remettre tout ça à l’intérieur des tubes.

Souvenez-vous de cela lorsque certains mots s’apprêtent à sortir de votre bouche…

.

12345...10
 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR