La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

Archive pour la catégorie 'Ensemble'

Bien plus que les mots…

Posté : 7 novembre, 2017 @ 11:36 dans Chemin, Citations & Pensées, Ensemble | 1 commentaire »

.

ECOUTER-

.

Les choses délicates de la vie…

Posté : 26 octobre, 2017 @ 9:39 dans Chemin, Citations & Pensées, Ensemble, Histoires de Coeurs | Pas de commentaires »

.

PROFESSEUR DE VIE

.

Essayer.

Un petit peu.

Œuvrer dans ce sens.

La bienveillance en surbrillance.

Autour de soi.

Très simplement.

En apprenant.

Et comme le colibri,

Faire sa petite part…

mm

.

 

Petit mémo. Le temps de peser les mots…

Posté : 21 octobre, 2017 @ 1:35 dans Chemin, Ensemble, Le Post-it | Pas de commentaires »

.

P-E-N-S-E

.

 

Vers la paix intérieure, pour la paix extérieure…

Posté : 6 octobre, 2017 @ 8:41 dans Chemin, Ensemble, Pour du mieux, Société & Actu., Spiritualité, Un livre | Pas de commentaires »

.

BOUDDHA AUTOMNE

.

LE DÉSARMEMENT INTÉRIEUR.

Notre intelligence doit nous aider à accroître la compassion et ne pas être à la disposition de la haine.

Il y a quelque chose que les Bouddhistes appellent méditation analytique.

C’est simplement analyser et calculer la valeur de la colère et de la haine.

La colère et la haine sont censées nuire aux autres, mais en réalité, dès que l’une ou l’autre se développe, elle détruit immédiatement votre sérénité. Et du coup, vous perdez le sommeil et l’appétit, vous digérez mal, et vous finissez par vous affaiblir physiquement.

Le résultat d’une colère et d’une haine permanentes, c’est que la meilleure partie de votre cerveau, celle qui est capable de juger, s’en trouve affaiblie. Si vous êtes diminué mentalement et physiquement, cela donne l’avantage à votre ennemi.

Si vous avez un conflit et que vous êtes constamment en colère contre votre prochain, vous finirez par souffrir, et votre souffrance peut mener votre votre prochain à la « victoire ». Au lieu de cela, il faut rester calme. Si votre prochain est injuste avec vous, il est nécessaire et même approprié de mettre en place une riposte sans haine ni colère. Analysez la situation et prenez une contre-mesure avec un sourire. C’est plus efficace n’est-ce pas ? La haine est inutile, si vous pensez ainsi, vous vous rendrez compte que la haine mérite d’être jetée à la corbeille.

Un peu de colère est tolérable quand vous êtes jeune – tout comme n’importe quel autre animal – pour l’autodéfense immédiate. Mais en tant qu’adulte, vous devez réfléchir très soigneusement ; Quelle est l’utilité de la colère ? De l’autre côté, il y a la compassion. Comme nous sommes des adultes, avec l’aide de notre intelligence, nous pouvons étendre une compassion à l’infini.

Si votre compassion est non biaisée, elle peut atteindre aussi votre ennemi. Une fois que vous êtes capable de ce genre d’attitude mentale, vous pouvez avoir l’esprit serein en permanence. Même quand vous affrontez une situation difficile, vous conserverez votre sérénité. C’est cela le désarmement intérieur. 

Infini comme le ciel - Sur Le Bonheur, La Compassion Et L’amour, extrait.

Sa Sainteté le Dalaï Lama

Editions Michel Laffon

.

Car ce qui est à l’intérieur… se perçoit et se voit, à l’extérieur.

Posté : 26 septembre, 2017 @ 1:13 dans Chemin, Citations & Pensées, Ensemble, Société & Actu. | Pas de commentaires »

.

ETHIQUE

.

Ce pourquoi… nous sommes faits ?…

Posté : 18 septembre, 2017 @ 9:23 dans Chemin, Citations & Pensées, Ensemble, Le Mot de la Semaine | Pas de commentaires »

.

CE POUR QUOI NOUS VIVONS

.

Parentèle…

Posté : 15 septembre, 2017 @ 8:00 dans Chemin, Citations & Pensées, Ensemble, Un livre | Pas de commentaires »

.

PARENTELE

.

Juste ça.

Posté : 12 septembre, 2017 @ 7:12 dans Chemin, Citations & Pensées, Ensemble, Histoires de Coeurs, Méditation & Réflexion Personnelle | 1 commentaire »

.

CHANGER

.

On peut juste les écouter, les comprendre sans juger, on peut semer des petites graines, ici ou là, sans urgence, sans obligation, sans condition. Sans savoir où et quand elles vont éclore, ni même si elles vont un jour éclore. Et c’est souvent cette inconditionnalité qui fera naître la confiance.

On peut juste leur donner des pistes, pour qu’ils s’approprient cette nouvelle orientation, pour qu’ils décident eux-mêmes de sortir de leur zone de confort, pour qu’ils tentent eux-mêmes leurs expériences, pour qu’ils choisissent eux-mêmes le changement dans leur vie.

On peut juste les accompagner, leur donner la main sur les premiers mètres du chemin, être là, à leur côté, présents mais légers.

On peut juste les aimer… et les laisser vivre leur vie.

            mm

.

A force de mensonges…

Posté : 7 septembre, 2017 @ 3:17 dans Chemin, Citations & Pensées, Ensemble, Méditation & Réflexion Personnelle, Pour du mieux | Pas de commentaires »

.

REFLEXION--

.

Entendu aujourd’hui : On ne ment pas à ceux qu’on aime. 

Qui me donne envie de dire également : on n’aime pas ceux à qui l’on ment !…

Je ne parle pas du mensonge pour ne pas faire de peine.

Ni de celui par omission – ou non, qui pourrait compromettre quelqu’un d’autre que soi.

Ni du petit mensonge qui ne prête pas à conséquences, même s’il semble futile.

Non je parle du mensonge construit, élaboré, calculé.

Qui finira toujours un jour ou l’autre par se découvrir.

Qui fera ce jour-là beaucoup de peine, à cause du manque de confiance.

Ou par ce qu’il nous aura écarté, mis de côté, exclu.

Par ce qu’il nous aura qualifié d’étranger, c’est-à-dire celui qui ne comprend pas, qui n’est pas de notre monde, qui n’a pas besoin de savoir. Celui qui n’est pas aimé.

Le mensonge, surtout s’il est répétitif, finit par être corrosif dans nos relations.

Il les use, il les ronge, il les rogne, il les gomme, il les sape, il les consume, il les tue, à petit feu.

Jour après jour.

Jusqu’au jour où l’on s’éveille, détachés, étonnés, mais devenus totalement étrangers l’un à l’autre.

                  mm

.

Quand on s’aperçoit qu’on nous a menti,

réaliser qu’on ne valait pas la vérité

est pire que le mensonge. 

Auteur inconnu

.

D’ici. D’ailleurs. De nulle part. Et de partout.

Posté : 5 septembre, 2017 @ 9:03 dans Chemin, Ensemble, Histoires de Coeurs, Société & Actu. | 2 commentaires »

.

LIEU DE NAISSANCE

.

Mais souvent, on est de là où on est.

Le deuxième mot de la semaine.

Article 13. 

L’info est ICI

.

12345...13
 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR