La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

Archive pour la catégorie 'Gratitude'

C’était une bien belle parenthèse…

Posté : 3 mars, 2018 @ 8:26 dans Chemin, Citations & Pensées, Ensemble, Gratitude, Histoires de Coeurs | Pas de commentaires »

.

LES ENFANTS

.

Pour les entendre, les écouter, les comprendre, ne pas les blesser.

Pour apprendre d’eux, autant que l’on apprend sur soi du même coup.

Pour ne pas les juger, du haut de ces dizaines de centimètres

ou ces quelques années que nous avons de plus qu’eux.

Pour leur transmettre ce que nous avons nous-mêmes appris,

sans nous prendre pour des professeurs certifiés.

Pour les entendre, les écouter, et les comprendre,

en se souvenant de ce petit enfant que nous étions,

que nous sommes encore un peu, qui vit encore en soi.

Car nous avons nous aussi, tant et tant, à apprendre d’eux…

           mm

.

 

Un jour très spécial…

Posté : 1 mars, 2018 @ 5:48 dans Chemin, Gratitude, Histoires de Coeurs | Pas de commentaires »

.

amoursencage.jpg

.

Jour précieux, celui de la naissance d’un cœur en mon cœur…

Bel Anniversaire, mon fils d’amour.

Mecri à toi d’être toi, tendre, attentionné et affectueux…

Merci la vie, pour ce merveilleux cadeau dans ma vie !

mm

.

Un soir, de ce 22 février…

Posté : 22 février, 2018 @ 8:43 dans Chemin, Gratitude, Histoires de Coeurs, Le Mot de la Semaine, Méditation & Réflexion Personnelle | Pas de commentaires »

.

MON CHEMIN

.

Comme disent cette belle image et sa légende, envoyées ce matin par une très chère amie qui sait ce qu’est ce jour pour moi : on ne connaît jamais la fin du chemin…

Et tant mieux, ça me permet de cheminer en toute tranquillité, sans la crainte de l’impasse ou du précipice, sans le besoin d’aller plus vite que la musique, sans le besoin de briller, sans le besoin d’arriver quelque part en particulier, mais plutôt en profitant de chaque instant, de chaque cadeau posé devant mes pas, en composant avec les incidents de parcours, avec les escarpements et les méandres du sentier, en appréciant le temps qui passe à son rythme parce que c’est la vie, en me rendant utile, autant que faire se peut, en côtoyant la crainte tout autant que la joie, parmi les miens, parmi mes amis, parmi mes proches, reliée à mes semblables par un invisible lien qui sait se faire léger tant il est solide (et inversement), reliée à la nature, reliée au monde, reliée à la poussière de terre et à la poussière d’étoiles d’où je viens.

Aujourd’hui, un jeudi comme aujourd’hui, j’ai eu la chance d’entrevoir une lueur d’espoir, de voir se tendre pour moi une bienveillante main, et de commencer à découvrir et à vivre, dès ce jour-là, sans même le savoir, ce que j’allais choisir entre m’aimer un peu ou mourir. C’était il y a 17 ans, je me préparais, là aussi sans le savoir, à une extraordinaire rencontre, qui m’a montré sans un mot ce chemin qui, si je le voulais bien, pouvait être le mien.

Merci, la Vie !

mm

.

LAVIE EST BELLE

.

Dire Merci.

Posté : 15 février, 2018 @ 5:49 dans Chemin, Gratitude, Histoires de Coeurs | Pas de commentaires »

.

MERCI

.

Un jour, la joie revient…

Posté : 13 février, 2018 @ 11:05 dans Chemin, Citations & Pensées, Gratitude, Le Mot de la Semaine | 1 commentaire »

.

JOIE DE VIVRE-

.

FEUILLE COEUR

.

S’aimer un peu, beaucoup, s’aimer tout court…

Posté : 12 février, 2018 @ 8:31 dans Chemin, Citations & Pensées, Gratitude, Histoires de Coeurs, Le Mot de la Semaine | 1 commentaire »

.

ENFANCE SOLITAIRE

.

Les décisions les plus difficiles à prendre sont celles qui vous

présentent des chemins au bout desquels vous ne serez

plus la même personne…

Tout au long de votre vie, vous aurez des choix à faire

qui vous mèneront sur le chemin de la paix intérieure

ou celui de la destruction de vous-même. 

Écoutez-vous, écoutez cette petite voix intérieure qui vous murmure

que les seules bonnes décisions sont celles qui se trouvent hors du

mensonge que vous pouvez vous faire à vous-même, et aux autres.

Visez la vérité, l’intégrité et l’authenticité.

Cela peut demander beaucoup de travail sur soi, de discipline,

de courage mais surtout d’amour de soi. 

Regardez-vous avec amour et écoutez ce dont votre âme

a réellement besoin… 

C’est de l’amour de soi que naissent la paix

et la sérénité intérieure. 

Nelson Mandela

P

Ayant appris très jeune à développer une certaine inaptitude au bonheur, souffrant de profonds désamours, ayant ensuite confondu amour de soi et égoïsme, puis narcissisme et orgueil, j’ai longtemps renâclé à entamer ce travail-là.

Jusqu’au pied du mur, où il me fallut me rendre à l’évidence : c’était s’aimer un peu ou mourir.

Depuis, pas à pas, ces mots ne me révulsent plus, au contraire ils me parlent, ils m’encouragent et me soutiennent, et m’aident à devenir, jour après jour, ce que je dois être…

Pas mécontente du chemin parcouru ! Plutôt heureuse, même ! 

S’aimer un peu, sans prétention, s’aimer tout court, tout simplement…

Ce sera le mot de la semaine !

mm

.

Par où entre la lumière…

Posté : 10 février, 2018 @ 9:28 dans Chemin, Citations & Pensées, Et méditer..., Gratitude | Pas de commentaires »

.

LUMIERE ET BLESSURE

.

Humus. Humain. Humilité.

Posté : 26 janvier, 2018 @ 10:27 dans Chemin, Et méditer..., Gratitude, Un livre | 1 commentaire »

.

UNE GOUTTE

.

L’humilité est une vertu humble : elle doute même d’être une vertu ! Qui se vanterait de la sienne montrerait simplement qu’il en manque.

Cela toutefois ne prouve rien : d’aucune vertu l’on ne doit se vanter, ni même être fier, et c’est ce qu’enseigne l’humilité. Elle rend les vertus discrètes, comme inaperçues d’elles-mêmes, presque déniées. Inconscience ? C’est plutôt une conscience extrême des limites de toute vertu, et de soi. Cette discrétion est la marque – elle-même discrète – d’une lucidité sans faille et d’une exigence sans faiblesses. L’humilité n’est pas le mépris de soi, ou c’est un mépris sans méprise. Elle n’est pas ignorance de ce que l’on est, mais plutôt connaissance, ou reconnaissance, de tout de qu’on n’est pas. C’est sa limite, puisqu’elle porte sur un néant. Mais c’est en quoi aussi elle est humaine : “Tant sage qu’il voudra, mais enfin c’est un homme : qu’est-il plus caduc, plus misérable et plus de néant ?” Sagesse de Montaigne : “Sagesse de l’humilité. Il est absurde de vouloir dépasser l’homme, ce qu’on ne peut, ce qu’on ne doit.” 

L’humilité est vertu, lucide, toujours insatisfaite d’elle-même, mais qui le serait plus encore de ne pas l’être. C’est la vertu de l’homme qui sait n’être pas Dieu.

Être humble, c’est aimer la vérité plus que soi.

C’est en quoi aussi toute pensée digne de ce nom suppose l’humilité : la pensée humble, c’est-à-dire la pensée, s’oppose en cela à la vanité, qui ne pense pas mais qui se croit. On dira que cette humilité ne dure guère… Mais la pensée non plus. De là les orgueilleux systèmes.

L’humilité, elle, penserait plutôt sans se croire : elle doute de tout, et, spécialement, d’elle-même.

Humaine… 

Petit traité des grandes vertus – L’humilité, extrait

André COMTE-SPONVILLE

Presses Universitaires de France

§§§§§

.

En hommage. Cet hymne à la joie.

Posté : 7 décembre, 2017 @ 11:54 dans Chemin, Citations & Pensées, Gratitude, Histoires de Coeurs, Salut l'ami... | Pas de commentaires »

.

JOIE-

.

La joie. Loin de nous enfoncer dans le monde à la façon

du plaisir et du bonheur, elle nous en détacherait plutôt.

Elle est religieuse et rebelle.

Elle est métaphysique, elle éclate comme un tonnerre.

Elle détruit tout sur son chemin.

Elle se consume elle-même, elle s’oublie, elle se nie.

Il y a quelque chose dans la joie qui ressemble à l’adoration.

Elle nous élève au dessus de nous.

Elle nous transporte ailleurs.

Elle nous ouvre les portes d’un univers inconnu

et plus beau que le nôtre, elle jaillit de notre monde

et elle nous en montre un autre où règne la beauté. 

Jean d’Ormesson

.

Au revoir, Monsieur.

Vous nous manquerez.

Les plumes sont en deuil…

           mm

..

Et ses bienfaits…

Posté : 28 octobre, 2017 @ 9:59 dans Chemin, Citations & Pensées, Et méditer..., Gratitude | Pas de commentaires »

.

GRATITUDE

.

La reconnaissance libère pleinement la vie.

Elle fait que ce que nous possédons

est largement suffisant.

Elle transforme le refus en acceptation,

le chaos en ordre, la confusion en clarté…

La gratitude donne un sens au passé,

apporte la paix dans le présent,

et créée une vision saine de l’avenir. 

Melody Beattie

.

12345...9
 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR