La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

Archive pour la catégorie 'Méditation & Réflexion Personnelle'

Vivre, et laisser vivre…

Posté : 7 janvier, 2010 @ 10:11 dans Chemin, Méditation & Réflexion Personnelle | 3 commentaires »

deux.jpg

 

Vivre, c’est me retrouver chaque matin dans le calme, continuer le chemin des projets en cours.   

Laisser le divin enthousiasme prendre la place qui lui revient. 

Me libérer de l’opinion des autres ; ne plus donner autant d’importance à leurs jugements qui peuvent me paralyser.   

Laisser l’amour et la tendresse dominer ma vie ; m’éloigner de la haine dès que je la détecte, me libérer des griffes du ressentiment.

Je vis si j’exprime qui je suis.   

Laisser vivre, c’est permettre à l’autre de s’exprimer dans toute la grandeur de son authenticité. 

L’écouter sans l’interrompe, sans le juger, sans le condamner ; partager ses projets et ses rêves sans les diminuer ou les briser.   

Laisser l’autre vivre simplement sa vie, avec ses choix et sa liberté ; respecter ses décisions, ses actions, sa vie.   

Je le laisse vivre si je permets à l’autre d’exprimer ce qu’il est.

L’autre me laisse vivre s’il me permet d’exprimer qui je suis, d’être tel que je suis.

Anonyme

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Vivre et laisser vivre ? C’est aussi regarder dans la même direction le temps du voyage.

C’est savourer ce qui unit sans exigence, sans faire de plans sur la comète.

C’est vivre ses rêves et sa vie pour ne plus la rêver.

C’est savoir poser ses limites tout en respectant celles de l’autre.

C’est ne plus penser pour l’autre, qui va son chemin, le chemin de sa propre vie.

C’est savoir ce que l’on ne veut plus, de stériles conflits en déchirures absurdes.

.

Couleur d’eau vive, du torrent qui sautille au mileu de la forêt impassible, l’éclaboussant de ses goutellettes brillantes et de ses reflets argentés.

.

Continuer…

Posté : 4 janvier, 2010 @ 11:04 dans Chemin, Histoires de Coeurs, Images, Méditation & Réflexion Personnelle | 5 commentaires »

continuer.jpg

Je continuerai.

Je continuerai à croire même si tout le monde perd espoir.

Je continuerai à aimer même si les autres distillent la haine.

Je continuerai à construire même si les autres détruisent. 

Je continuerai à parler de paix même au milieu d’une guerre.

Je continuerai à illuminer même au milieu de l’obscurité.

Je continuerai à semer même si les autres piétinent la récolte.

Et je continuerai à crier même si les autres se taisent,

Et je dessinerai des sourires sur des visages en larmes,

Et j’apporterai le soulagement quand on verra la douleur,

Et j’offrirai des motifs de joie là où il n’y a que tristesse.

J’inviterai à marcher celui qui doit s’arrêter,

Et je tendrai les bras à ceux qui se sentent épuisés.

Car au milieu de la désolation, il y aura toujours un enfant qui nous regardera,

plein d’espoir, attendant quelque chose de notre part,

et même si nous sommes au milieu de la tourmente,

le soleil surgira toujours de quelque part

et au milieu du désert poussera une plante.

Il y aura toujours un oiseau qui chantera pour nous, un enfant qui nous sourira, et un papillon qui nous fera cadeau de sa beauté.  

Mais… si un jour tu vois que je ne marche pas, que je ne souris pas, ou que je fais silence, alors approche-toi seulement de moi et donne-moi un baiser, tiens-moi dans tes bras ou offre-moi un sourire.

Ce sera suffisant, car j’aurais sûrement oublié que la vie m’a accablée et m’a surprise pendant un moment.

Seulement un geste de ta part me fera retourner à mon chemin, ne l’oublie jamais…

Et je continuerai…

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Ce texte provient d’un diaporama magnifique, parmi toutes les très belles compositions que j’ai reçues pour les fêtes.

Et je te remercie toi ma chère douce amie de me l’avoir adressé,

toi qui dans le deuil et la souffrance penses à offrir à tes amis un tel message d’espoir, de telles belles choses…

Ensemble nous continuerons, main dans la main, tu es dans mon coeur et puis dans mes pensées.

Et tous ensemble nous continuerons. Parce que la vie.

.

Couleur de vie c’est quoi ? Azur.

Pas comme ici, tout blanc par terre, tout blanc en l’air, mais très joli !

Bonne journée, c’est janvier !

.

Ils ont dit…

Posté : 3 janvier, 2010 @ 11:41 dans Chemin, Citations & Pensées, Méditation & Réflexion Personnelle | 1 commentaire »

lefil.jpg

« Le laboureur m’a dit en songe : fais ton pain, je ne te nourris plus, gratte la terre, et sème.

Je connus mon bonheur et qu’au monde où nous sommes

nul ne peut se vanter de se passer des hommes.

Et depuis ce jour-là, je les ai tous aimés. »

Sully Prudhomme – Les Epreuves (1866) Un songe

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Interdépendance…

A l’heure du culte de l’indépendance égotico-matérielle, élevée au rang de preuve d’existence, à l’heure où elle se clame haut et fort, plus que les cris stridents de l’enfant, plus que la lancinante douleur et le tonnerre assourdissant, il est bien bon et doux de se souvenir que tout et tous nous relient les uns aux autres.

Tout nous le dit si nous voulons l’entendre… Le crayon que je viens de tailler à lui seul me raconte son histoire chez les hommes.

Depuis le bûcheron au milieu de la forêt dans son labeur périlleux face à l’arbre élu, jusqu’à la main de la vendeuse qui m’a tendu la boîte de crayons que j’avais choisie dans son magasin, en passant par tous ceux qui ont oeuvré pour que naisse ce crayon, et qu’il vive sa vie de créateur de mots sur la feuille de papier, qui elle aussi, avant de se trouver sur mon bureau, a un sacré long périple à me raconter… jusqu’au voyage que fera ma lettre et toutes les mains qu’elle rencontrera pour aller se trouver à la fin entre les mains de mon destinataire… ça en fait du monde et des choses qui nous unissent les uns aux autres…

.

De quelle couleur le fil d’Ariane ? précieuse, rubis.

.

Ils ont dit…

Posté : 29 décembre, 2009 @ 10:33 dans Chemin, Citations & Pensées, Méditation & Réflexion Personnelle | 1 commentaire »

va.jpg

Bondissez sur l’instant

Le passé et le futur sont dedans

Il porte en lui sa charge d’éternel

Le bonheur n’est pas dans le bonheur

Il est dans l’incessante marche.

Jean Sullivan.

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

L’incessante marche…

Au sens figuré il me faut de nombreuses mains pour compter mes compagnons sur le chemin.

Au sens propre je crois que la palme revient à mon ami Ulysse, et son nom le dit bien…

Et surtout, pour lui comme pour tous mes compagnons de route, ce qui fait la richesse de notre cheminement, c’est que nous savons nous attarder pour voir la brindille, la fleurette, le sourire, le regard, le nuage, la couleur, la tendresse, le frisson du coeur, le cadeau de la rencontre, la touchante beauté du paysage… sans cela nous ne serions que des avanceurs, des boulimiques de route, des rongeurs de cailloux… il n’y a pas de compteur kilométrique dans le coeur ni sous les semelles… c’est ça qui rend l’instant éternel…

.

Ce matin les cimes des montagnes, un peu frileuses du col sans doute, s’étaient toutes parées d’écharpes de soie, d’organdi,  évanescentes et diaphanes, rendant le tableau presque irréel, comme improbable, à s’en frotter les yeux, se révélant magnifique sous cette opaline lumière, et dans le grand silence immobile du petit jour, à peine dérangé par les premiers joyeux cris d’oiseaux.

Couleur de rêve, sépia.

.

Ils ont dit…

Posté : 26 décembre, 2009 @ 11:43 dans Chemin, Citations & Pensées, Méditation & Réflexion Personnelle | 1 commentaire »

quoi5.jpg

Aujourd’hui rien qu’une pensée.

Point t-à la ligne et ouvrez les guillemets.

<< Le savant n'est pas l'homme qui fournit les vraies réponses.

C’est celui qui pose les vraies questions. >>

Claude Lévi-Strauss.

.

Couleur philosophie, du brun pour aujourd’hui…

.

La petite lampe…

Posté : 24 décembre, 2009 @ 10:44 dans Chemin, Méditation & Réflexion Personnelle | Pas de commentaires »

lampe.jpg

« La lumière intérieure est au-delà de l’éloge et du blâme.

Comme l’espace, elle ne connaît aucune limite. »

Koan Zen

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Les yeux perdus dans les étoiles, mes pieds foulent la terre cependant.

C’est sur mon chemin que j’avance, et lorsque je trébuche sur l’obstacle, je dois quitter le ciel des yeux et observer le sol, qui me tend ses aspérités pour que mon regard s’éclaircisse un peu plus, lorsque je retrouve les étoiles.

Blâmes et éloges, au rythme de la douche écossaise, ne sont que l’expression des propres frustrations de la personne qui les profère, de soi-même transposées à l’autre.

Ils finiront par étendre l’amertume au départ,  à y perdre de leur consistance à l’arrivée.

Et puis c’est lassant, à la longue… comme s’il était besoin de comparer, de jauger, de juger, pour exister… être soi-même, c’est déjà une fameuse aventure !

.

Aujourd’hui est un jour de lumière pour les coeurs, même les plus sombres !

C’est le jour du polissage des étoiles, du nettoyage du verre de sa lampe intérieure… 

Lumière blanche et lettres noires.

Bonne journée, bonne préparation de la veillée !

.

Fameuses (et fumeuses) habitudes…

Posté : 14 décembre, 2009 @ 11:55 dans Chemin, Citations & Pensées, Méditation & Réflexion Personnelle | 3 commentaires »

onestepbeyond.jpg

« On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre.

Il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche. »

Mark Twain

Ou, comme disait mon père : « as-tu remarqué comme il est plus facile de prendre une nouvelle habitude que d’en perdre une vieille ? »

A qui ma grand-mère répondait, invariablement : « et as-tu remarqué comme l’on prend beaucoup plus vite une mauvaise habitude qu’une bonne ? »

Sagesse des aînés…

On aura beau refermer la fenêtre, le pli reviendra par la porte ou inversement, ou par la cheminée ou le trou de la serrure… Il ne s’envoie pas promener d’une pichenette, ne se chasse pas du revers de la main, ou il n’en prend que mieux son élan, pour revenir au grand galop, c’est bien connu… Les habitudes finissent par faire partie du décor, à servir de prétextes, de paravents, d’écrans (tiens, tiens !)… et l’on se retrouve un matin exactement où l’on s’était laissé un temps certain plus tôt. Intacts. Inchangés. Au même point. Les travers un peu plus implantés même.

C’est un travail de longue haleine que de devenir soi, mais plus gratifiant et moins éreintant que de vouloir correspondre à des modèles qui n’en sont pas.

Et un autre ouvrage encore que de s’accepter et s’aimer un peu, tel quel. Avec défauts et qualités. Le plus objectivement possible, sans étalonnage ni instrument de mesure…

… Un jour à la fois !

Couleur… entre la perle et le plomb, gris souris, sourions !

.

Diamant

Posté : 10 décembre, 2009 @ 9:47 dans Chemin, Gratitude, Méditation & Réflexion Personnelle | 1 commentaire »

diamanr.jpg

N’oublions jamais qu’un diamant

est un bloc de charbon

qui a lutté contre des températures extrêmes,

de très fortes pressions

et qui avec constance a traversé le temps.

.

J’ai l’immense chance de connaître certains de ces êtres qui parfois comme ces diamants ont traversé de ces difficultés qui semblent pourtant insurmontables, pour aujourd’hui étinceler de leur lumière généreuse, de ces « êtres de lumière » qui réchauffent le coeur et réconfortent et consolent de bien des tristesses rencontrées en chemin…

.

Couleur précieuse pour aujourd’hui, couleur de lune et de soleil qui s’unissent dans les grains de sable de la vie, couleur du temps, ce vif argent…

.

Il se dit…

Posté : 9 décembre, 2009 @ 11:04 dans Chemin, Citations & Pensées, Méditation & Réflexion Personnelle | Pas de commentaires »

quoi.jpg

« Le sage se demande à lui-même la cause de ses fautes,

l’insensé la demande aux autres. »


Proverbe chinois

.

A quoi me sert de m’entêter à vouloir avoir raison ? les « bonnes raisons » cachent souvent des alibis qui agissent comme autant de prétendus bons droits à une certaine impunité, qui m’autorisent à continuer dans la sincère mauvaise foi bien connue, et ferment la porte à toute remise en question personnelle, à toute évolution, à toute progression, et même à toute réconciliation… ne pas perdre la raison, juste pour vouloir avoir raison…

.

Couleur amarante, pour ce jour qui ne sait où se situer, de l’automne à l’hiver, de la fraîcheur à la douceur, du soleil entre les nuages, ce qui me fait penser à celles et ceux qui ne savent non plus où se situer, et je sais combien c’est douloureux à vivre… patience, en cherchant aux bons endroits et de la bonne manière, on finit bien par découvrir le chemin qui mène à soi et se trouver et s’accepter, tel que l’on est, très simplement… pendant ce temps le soleil a balayé les nuages et règne avec joie sur la forêt, il a trouvé son chemin, dirait-on…

. 

Ils ont dit…

Posté : 3 décembre, 2009 @ 8:46 dans Chemin, Citations & Pensées, Méditation & Réflexion Personnelle | 1 commentaire »

chocolat.jpg

« Tu connais l’utilité, mais connais-tu l’utilité de l’inutile ? »

 Lao Tseu

dragees.jpg

Ou, selon la sacro-sainte formule : joindre l’utile à l’agréable… mais qui donc a décrété que l’agréable n’est pas utile ? comme s’il était entendu que l’un passe avant l’autre, que l’un est important et l’autre superflu, que l’un est adulte et l’autre puéril, que le sérieux passe avant tout, et qu’il… « faut être sérieux sacrebleu » !…  

Et si au contraire nous disions joindre l’agréable à l’utile ? parce que l’agréable ça rend la vie bien plus douce et jolie, parce que ça rend l’utile plus facile… parce que l’agréable ça n’a pas besoin de bonne conscience pour figurer au côté de l’utile, ça existe simplement et généreusement ! parce que l’agréable n’est pas aussi futile ni coûteux qu’on veut bien nous le faire croire, parce que l’agréable ça met de la couleur de la musique et du peps dans la caisse à outils, dans les mains dans le cambouis, dans les regards immobiles voyageurs, et que dans le coeur ça nous met de la joie pour vivre ce qui nous échoit…

 amandes.jpg

Une pincée d’agréable, ici, là, c’est comme une pincée d’épices dans un plat, ça lui enlève sa fadeur, ça nous emmène en voyage, ça nous met du coeur à l’ouvrage…

… alors, couleur agréable, c’est quoi ? dragée ? ou chocolat au lait ? les deux ! sous le chocolat y a la dragée, et puis l’amande craquante et savoureuse encore après… bonne journée !

 

  

1...124125126127128129
 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR