La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

Archive pour la catégorie 'Méditation & Réflexion Personnelle'

Prisonniers…

Posté : 27 avril, 2017 @ 2:38 dans Chemin, Citations & Pensées, Méditation & Réflexion Personnelle, Pour du mieux | Pas de commentaires »

.

PRISON

.

Alors que je passais la porte en direction de ma liberté,

je savais que si je ne laissais pas toute la colère, la haine et

l’amertume derrière moi, je continuerais à rester en prison. 

Nelson Mandela

P

… qu’il s’agisse de nos prisons de pierres et de clôtures,

ou bien de ces prisons mentales que nous nous fabriquons

nous-mêmes en nos têtes et dans nos cœurs.

Nous ne pourrons (re)trouver le chemin de la lumière

qu’en y laissant nos chaînes et nos fardeaux…

            mm

 

A demi…

Posté : 22 avril, 2017 @ 10:11 dans Chemin, Citations & Pensées, Images, Méditation & Réflexion Personnelle | Pas de commentaires »

.

ecouter.jpg

.

En se parlant à demi-mot,

nous pourrions ne nous comprendre qu’à moitié…

.

Quand la vie nous envoie ses messages…

Posté : 20 avril, 2017 @ 11:06 dans Chemin, Citations & Pensées, Le Mot de la Semaine, Méditation & Réflexion Personnelle, Pour du mieux | Pas de commentaires »

.

AVANCER

.

Lorsque nous cessons de lutter contre ce qui vibre au plus profond de nous, de nous dissimuler derrière la muraille d’un mental qui se débat continuellement pour sa survie, lorsque, las, nous abandonnons notre quête illusoire de reconnaissance extérieure, lorsque nous nous autorisons enfin à entendre notre voix intérieure au lieu de nous laisser assourdir par celle des autres, alors nous pouvons entrer dans la danse de l’incarnation au rythme de la partition écrite pour nous et par nous, de toute éternité. 

Grégory Mutombo - La Symphonie des Âmes

<c<c<c<c<

Ainsi en va-t-il de ce que nous devenons au fil du temps, après avoir passé, étape après étape, les obstacles entre soi et soi, entre soi et l’autre, entre soi et les autres.

Il faut du temps, du travail et de la patience, mais à chaque pas que nous formons se trouve une petite lueur qui nous dit que nous sommes en chemin vers la lumière.

Parfois faisant trois pas en arrière pour un pas en avant, parce qu’il nous fallait ce temps et cet espace pour comprendre, pour apprendre, pour accepter, et pour finir par accueillir ce qui nous arrivait, et l’intégrer dans nos vies.

Qui n’avance pas recule, disait la sagesse populaire – ou quelqu’un d’autre. Ce qui est certain, c’est que dès que nous nous arrêtons, dès que nous nous croyons arrivés, la vie nous renvoie comme un boomerang ce qu’il fallait pour nous faire réagir.

On l’a tant dit : le bonheur n’est pas au bout du chemin, le bonheur est le chemin.

En tout cas c’est la vie. La nôtre.

                         mm

.

De l’impermanence…

Posté : 13 avril, 2017 @ 9:16 dans Chemin, Citations & Pensées, Méditation & Réflexion Personnelle, Spiritualité | Pas de commentaires »

,

COQUILLAGE

,

Réfléchissez aux différents aspects de l’impermanence.
Vous constaterez que rien ne dure, que rien n’est stable.

Vos croyances, vos émotions, vos sentiments pour les êtres, les bien acquis, les objectifs fixés pour le futur, tout peut se transformer et s’effondrer en un instant. Tout évolue en permanence, malgré vos désirs et les moyens que vous mettez en place pour vous rassurer – en vous donnant l’illusion de posséder ceux que vous aimez, les objets qui vous entourent, pour vous aider à croire en la pérennité de la vie. Tout est amené à disparaître, y compris vous-même.

Et, au moment ultime, au moment de la mort, vous serez seul. Seul pour faire face à ce passage. Réfléchissez aux différents aspects de l’impermanence sans occulter ce dernier moment afin de vivre pleinement chaque instant comme s’il était le dernier. Dès lors, nombre de vos choix vous paraîtront dérisoires et vous irez à l’essentiel. Ce n’est qu’ainsi que vous apprendrez le détachement et la vraie valeur des êtres, des choses, de ce que vous faites.

Ce que vous faites, dites et pensez, ce que vous donnez, la manière dont vous transformez votre esprit et votre vie, tout ceci participe à induire des renaissances favorables. Personne ne peut affirmer : “Je serai vivant ce soir”. Nous devons nous préparer à la possibilité de mourir, à tout instant. Nous devons nous préparer à ce que ceux et celles que nous aimons meurent à tout instant. Ce n’est qu’ainsi que notre attitude changera.

Ne croyez pas que se préparer à la mort, comme si elle devait survenir à l’instant même, soit inutile. Car même si notre vie se prolonge des années, nous ne sommes jamais suffisamment mûrs pour affronter ce passage. Ce qui n’est pas le cas des êtres éveillés. 

DALAÏ LAMA

∞∞∞∞∞∞∞∞

La sérénité passe par la confiance, la sincérité,

le détachement, la simplicité, l’humilité…

Et elle passe aussi, par la lucidité…

                 mm

,

Entre nos mains…

Posté : 6 avril, 2017 @ 10:16 dans Chemin, Citations & Pensées, Ensemble, Méditation & Réflexion Personnelle, Planète, Société & Actu. | Pas de commentaires »

.

LA TERRE DANS NOS MAINS

.

C’est parce que le monde est malheureux dans son essence,

que nous devons faire quelque chose pour le bonheur.

C’est parce qu’il est injuste

que nous devrons œuvrer pour la justice.

C’est parce qu’il est absurde enfin

que nous devons lui donner ses raisons. 

Albert Camus

.

Chacun sa goutte d’eau pour éteindre l’incendie,

chacun sa brindille pour construire des nids.

chacun sa poignée de grain au grand moulin,

chacun son bout de levain pour voir grossir le pain.

.

Et nous irons ainsi, l’ami, lire de plaisir…

Posté : 24 mars, 2017 @ 10:24 dans Chemin, Méditation & Réflexion Personnelle, Un livre | 1 commentaire »

.

LIRE DE PLASIR

.

Poésie

N’importe quel individu qui, chaque jour de sa vie, consacrerait ne serait-ce que vingt minutes à lire de la poésie – c’est-à-dire à la pratiquer – s’en trouverait profondément changé, et libéré.

D’où l’intérêt de notre société de détourner qui que ce soit de cette activité.

o—o—o—o

Sac à dos

Je n’ignore pas qu’il s’est imposé en raison de sa praticité, de l’influence du sport sur les modes de vie, de sa polyvalence (ville/campagne, loisir/travail, etc.).

Cependant le sac à dos exprime son époque d’une autre façon : dans les rames et les couloirs du métro, dans la rue, ses usagers très régulièrement heurtent les autres, faute d’estimer la place qu’occupe cet appendice de leur personne.

Bref, un nombre grandissant d’individus négligent de s’interroger sur leur encombrement.

o—o—o—o

Silence

Rechercher des êtres avec qui l’on peut se permettre de ne pas parler, y compris pour converser avec eux.

o—o—o—o

Stoïcisme

On retient généralement de la morale stoïcienne les traits les plus grandioses. Ainsi de l’indifférence à sa propre douleur, qui est l’un des idéaux les plus spectaculaires du sage. Mais les stoïciens n’ignorent pas que rares sont ceux qui peuvent pratiquer une morale aussi exigeante.

Aussi ont-ils imaginé la doctrine des préférables : nous devons nous efforcer, autant qu’il est possible, de choisir la conduite préférable, à défaut de l’idéale ; ce n’est pas là une démission, mais un courage.

Il ne dépend pas de nous que nous atteignions chaque fois la cible, mais il dépend de nous d’essayer. 

o—o—o—o

Stéhane Audeguy, Petit éloge de la douceur, extraits.

Editions Gallimard

§

Un petit abécédaire savoureux, bien plus profond qu’il n’y paraît, et qui offre souvent, d’une pichenette, de fameuses réflexions…

                           mm

.

Responsables.

Posté : 23 mars, 2017 @ 7:33 dans Chemin, Citations & Pensées, Méditation & Réflexion Personnelle | Pas de commentaires »

.

SEULE SUR LA ROUTE

.

On peut blâmer son enfance, accuser indéfiniment ses parents

de tous les maux qui nous accablent, les rendre coupables

des épreuves de la vie, de nos faiblesses, de nos lâchetés,

mais finalement on est responsable de sa propre existence,

on devient qui l’on a décidé d’être. 

Marc Levy

LES MAINS LA VIE

Un jour, il faut finir par grandir. 

Se confronter à la réalité, se colleter avec la vie.

Pour pouvoir naître, vraiment.

Non contre les malgrés, mais avec eux.

Et se construire, sur ces bases-là,

parce qu’elles font ce que nous sommes,

elles font partie de nous, de notre histoire personnelle,

et parce qu’on ne pourra jamais, quoi qu’on en pense,

redessiner l’histoire, ni s’inventer un meilleur passé…

                mm

.

L’arrogance et son contraire.

Posté : 21 mars, 2017 @ 10:58 dans Chemin, Citations & Pensées, Ensemble, Le Mot de la Semaine, Méditation & Réflexion Personnelle, Société & Actu. | Pas de commentaires »

.

VOIR PLUS LOIN

.

 Je considère l’humilité quotidienne comme une garantie
de sûreté et de sécurité : elle se situe à mi-distance
entre deux émotions successives.
C’est un endroit bien tranquille qui m’offre une vision suffisante
et assez d’équilibre pour progresser pas à pas sur la route
clairement balisée qui se dirige vers les valeurs éternelles.
Bill W.
“L’arrogance et son contraire”
Grapevine, juin 1961 – extrait
*********
Un remède, peut-être, à toutes les violentes sentences d’opinions
qui pleuvent tristement ces temps-ci, sur les uns sur les autres,
sur ceux qui ne pensent pas comme ci ou comme ça…
C’est avec de l’amour que s’envolera la haine.
On ne pourra pas.  Enrayer l’intolérance par de l’intolérance.
Ne tombons pas dans ce piège grossier.
Nous ne sommes pas des dés dans un gobelet,
nous ne sommes pas des pions sur un damier.
Essayons d’élargir. L’espace. Notre angle de vision.
Ne re-devenons pas des ergoteurs, des querelleurs,
des brouilleurs de familles, des chicaneurs de quartiers…
Ce n’est pas en nous divisant que nous pourrons nous unir,
nous rassembler, ni faire front, pour l’unité et pour la paix…
 
            mm
.

Comme au théâtre…

Posté : 14 mars, 2017 @ 12:37 dans Chemin, Citations & Pensées, Méditation & Réflexion Personnelle | 2 commentaires »

.

RIDEAU

.

La vie est telle une pièce de théâtre, mais sans répétitions.

Alors chantez, pleurez, dansez, riez et vivez,

Avant que le rideau ne se ferme

et que la pièce ne se termine

sans applaudissements. 

Charlie Chaplin

.

FERMER LE RIDEAU

.

Choisissons bien notre place.

D’un côté ou de l’autre du rideau.

Et s’il est bon d’être parfois spectateur pour l’observation que l’on en tire, il me semble que pour vivre pleinement, nous devons être les acteurs de nos vies.

Ainsi, plus tard, quand il sera l’heure, le rideau se refermera sans regrets sur un vivant spectacle, et, nous éloignant à pas tranquilles, nous aurons des souvenirs plein les yeux et des sourires plein le cœur.

Au moins, nous dirons-nous, nous avons vécu.

                   mm

.

De la belle réflexion…

Posté : 11 mars, 2017 @ 2:39 dans Chemin, Citations & Pensées, Méditation & Réflexion Personnelle | Pas de commentaires »

.

PLUIE

.

 Eh bien moi, j’aime la pluie avant qu’elle tombe.

Bien sûr que ça n’existe pas, elle a dit.

C’est bien pour ça que c’est ma préférée.

Une chose n’a pas besoin d’exister

pour rendre les gens heureux,

pas vrai ? 

Jonathan Coe

La pluie, avant qu’elle tombe

.

12345...126
 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR