La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

Archive pour la catégorie 'Méditation & Réflexion Personnelle'

Précepte salvateur…

Posté : 15 mai, 2017 @ 3:51 dans Chemin, Citations & Pensées, Le Mot de la Semaine, Méditation & Réflexion Personnelle | Pas de commentaires »

.

PAIX-INTERIEURE

.

Voici une pensée bien utile en cas de troubles

ou de bousculades émotionnelles.

Qui va faire la semaine, je pense. La semaine, au minimum,

tant elle s’applique à chaque instant du quotidien – généralement…

Et qui nous ramènera chaque fois à cette inimitable paix intérieure,

cet endroit presque sacré où nous retrouver,

nous recentrer, nous recueillir, nous ressourcer…

Rien ni personne ne vaut… que nous l’égarions…

          mm

.

Vaste sujet…

Posté : 12 mai, 2017 @ 8:04 dans Chemin, Méditation & Réflexion Personnelle, Pour du mieux, Un livre | Pas de commentaires »

.

LACHER-PRISE-

.

Tout au long des âges de l’humanité, les sages ont fait allusion à un royaume invisible, un lieu hors du temps que l’on appelle le présent.

A ceux qui le découvrent, il offre une paix qui dépasse tout entendement. Mais ce que notre étude devrait vous révéler, c’est que ce royaume n’est pas vraiment caché. Sa réalité tranquille nous attend juste au coin de notre entendement actuel. C’est la raison pour laquelle rien ne peut remplacer la connaissance de soi.

Si vous ne deviez retenir qu’une grande leçon spirituelle, ce serait celle-ci : dans notre vie, nous voyons tout à travers les yeux de notre entendement et c’est de l’acuité de notre vue que dépend la profondeur de notre être. Heureusement, comme l’explique le court texte qui suit, nous ne sommes pas seuls pour réaliser notre potentiel. Afin de rapprocher notre Soi actuel de celui que nous aimerions devenir, nous possédons un ami secret, dont la seule tâche est notre épanouissement spirituel.

Pour franchir le gouffre.

Rien ne peut naître en dehors de sa quiétude,

L’esprit tranquille le voit et transporte en lui-même

Un vœu ailé, une chrysalide sombre qui attend

La lumière vivante pour rompre son silence…

La voilà qui nous fait signe ! Sautons le pas !

Franchissons le gouffre, entre ceci…

Et cela.”

Que signifient ces deux derniers vers : “Franchissons le gouffre, entre ceci… Et cela.” ?

Ici, nous trouvons l’idée d’une nouvelle nature capable de vaincre l’illusion des contraires. Nous apprenons qu’il existe un entendement capable de vivre au-dessus de l’abîme qui sépare le chagrin et la joie, le succès et l’échec, voire la vie et la mort. Ces deux vers nous parlent également d’un certain degré de conscience qui est emporté dans le mouvement de la vie : une nature non éclairée qui se balance involontairement de haut en bas, entre plaisir et douleur, entre ceci et cela.

Les véritables traditions spirituelles, occidentales et orientales, ont toujours enseigné cette connaissance intérieure. Elle est chrétienne, bouddhiste, musulmane, hindoue et hébraïque, tout à la fois. Des vérités telles que celle-ci nous aident à comprendre que, pour être libres, nous devrions transcender les contraires qui nous empêchent de distinguer le royaume de la paix en nous liant au monde des sensations passagères. 

Vivre et Lâcher prise, extrait

Chapitre IV : Libérez-vous et jouissez de la paix du présent

Guy Finley

Editions LGLM

§

De la décision…

Posté : 9 mai, 2017 @ 8:46 dans Chemin, Citations & Pensées, Le Mot de la Semaine, Méditation & Réflexion Personnelle | Pas de commentaires »

.

DECISION

.

Encore et encore, le problème impossible est réglé

lorsque l’on voit que le problème est seulement

une décision difficile qui attend d’être prise. 

Robert H. Schuller

~*~*~*~*~*~

Et lorsque la décision est difficile à prendre, c’est que cette difficulté réside dans ce que nous imaginons qu’elle implique pour nous par la suite – comme si nous pouvions prévoir l’avenir…

A moins qu’il ne s’agisse de faire un choix entre deux décisions, auquel cas il n’est pas vain d’entrevoir “la troisième solution”, celle que l’on ne voit pas, que l’on n’imagine pas, que l’on ne décèle pas. Et dans ce cas, il n’est pas vain non plus de laisser un peu de temps et de l’espace à cette solution qui ne s’est pas encore manifestée.

Il m’a été enseigné un mode opératoire salvateur, pour résoudre mes valses d’hésitations face à des décisions à prendre : laisser un peu de temps au temps, éviter de décider sur un coup de tête ou dans la précipitation ; poser des actes, faire sa part des choses et ne pas en exiger le résultat ; et confier tout cela à qui l’on veut, à qui l’on croit, à la Vie qui nous offrira ce qui nous sera nécessaire.

Et ce petit bout d’ouvrage, allié à ce gros lâcher prise, ont non seulement le pouvoir de nous soulager d’un grand poids, mais aussi de régler les choses bien mieux probablement que nous ne l’aurions fait.

              mm

. 

Forces plus que faiblesses…

Posté : 6 mai, 2017 @ 5:16 dans Chemin, Citations & Pensées, Méditation & Réflexion Personnelle | 2 commentaires »

.

BLESSURE

.

Les blessures de la vie peuvent nous écraser et nous verrouiller.

Elles peuvent aussi nous rendre plus forts

et plus ouverts aux autres.

Nous n’avons pas choisi de les subir, mais nous sommes libres

d’en faire des enclumes qui nous enfoncent,

ou des points d’appui qui nous élèvent.

C’est l’un des grands mystères de l’âme humaine. 

Frédéric Lenoir

.

S’é(mer)veiller…

Posté : 5 mai, 2017 @ 5:50 dans Chemin, Citations & Pensées, Gratitude, Méditation & Réflexion Personnelle, Un livre | Pas de commentaires »

.

LIVRE A LUNETTES

.

S’émerveiller

“La merveille est ce qui bouillonne dans mon âme.”

D.H. LAWRENCE

Dernièrement, j’ai emmené pour la première fois ma fille d’un an au zoo.

En voyant l’éléphant, elle en avait presque les yeux exorbités. Et quand je lui ai donné la première cuillerée de glace, elle a sauté de joie. Son petit corps se tortillait, ses yeux brillaient et elle avait un large sourire.

Il est vrai, les éléphants sont d’étonnantes créatures, et les glaces sont tout autant délicieuses la millième fois que la première. Mais nous, les adultes avons perdu cette capacité de nous étonner et, qu’il s’agisse d’éléphants ou de glace, nous n’en faisons pas grand cas.

Les enfants sont nos plus grands maîtres en la matière. S’émerveiller est naturel, et nous le perdons de vue à mesure que nous devenons insensibles aux choses.

Puisque s’émerveiller c’est se laisser surprendre par la vie, et que la gratitude naît de l’émerveillement, pour pratiquer la reconnaissance, on doit se laisser surprendre par un superbe coucher de soleil, une délicieuse friction du dos, un coup de téléphone inattendu ou la gentillesse d’un inconnu.

La gratitude, un état d’être – M.J RYAN

Chapitre : La pratique de la reconnaissance  : § 6 – S’émerveiller, extrait

Edition Véga

§

Un ouvrage qui me fut salutaire, après une certaine sombre époque de ma vie.

Un petit livre presque ludique, par lequel on découvre tous les canaux de la gratitude, et tous ses bienfaits, dès qu’on la met en pratique.

Un ouvrage qui redonne du sens. A ne pas perdre de vue, très utile en cas de baisse de forme.

                        mm

.

Prisonniers…

Posté : 27 avril, 2017 @ 2:38 dans Chemin, Citations & Pensées, Méditation & Réflexion Personnelle, Pour du mieux | Pas de commentaires »

.

PRISON

.

Alors que je passais la porte en direction de ma liberté,

je savais que si je ne laissais pas toute la colère, la haine et

l’amertume derrière moi, je continuerais à rester en prison. 

Nelson Mandela

P

… qu’il s’agisse de nos prisons de pierres et de clôtures,

ou bien de ces prisons mentales que nous nous fabriquons

nous-mêmes en nos têtes et dans nos cœurs.

Nous ne pourrons (re)trouver le chemin de la lumière

qu’en y laissant nos chaînes et nos fardeaux…

            mm

 

A demi…

Posté : 22 avril, 2017 @ 10:11 dans Chemin, Citations & Pensées, Images, Méditation & Réflexion Personnelle | Pas de commentaires »

.

ecouter.jpg

.

En se parlant à demi-mot,

nous pourrions ne nous comprendre qu’à moitié…

.

Quand la vie nous envoie ses messages…

Posté : 20 avril, 2017 @ 11:06 dans Chemin, Citations & Pensées, Le Mot de la Semaine, Méditation & Réflexion Personnelle, Pour du mieux | Pas de commentaires »

.

AVANCER

.

Lorsque nous cessons de lutter contre ce qui vibre au plus profond de nous, de nous dissimuler derrière la muraille d’un mental qui se débat continuellement pour sa survie, lorsque, las, nous abandonnons notre quête illusoire de reconnaissance extérieure, lorsque nous nous autorisons enfin à entendre notre voix intérieure au lieu de nous laisser assourdir par celle des autres, alors nous pouvons entrer dans la danse de l’incarnation au rythme de la partition écrite pour nous et par nous, de toute éternité. 

Grégory Mutombo - La Symphonie des Âmes

<c<c<c<c<

Ainsi en va-t-il de ce que nous devenons au fil du temps, après avoir passé, étape après étape, les obstacles entre soi et soi, entre soi et l’autre, entre soi et les autres.

Il faut du temps, du travail et de la patience, mais à chaque pas que nous formons se trouve une petite lueur qui nous dit que nous sommes en chemin vers la lumière.

Parfois faisant trois pas en arrière pour un pas en avant, parce qu’il nous fallait ce temps et cet espace pour comprendre, pour apprendre, pour accepter, et pour finir par accueillir ce qui nous arrivait, et l’intégrer dans nos vies.

Qui n’avance pas recule, disait la sagesse populaire – ou quelqu’un d’autre. Ce qui est certain, c’est que dès que nous nous arrêtons, dès que nous nous croyons arrivés, la vie nous renvoie comme un boomerang ce qu’il fallait pour nous faire réagir.

On l’a tant dit : le bonheur n’est pas au bout du chemin, le bonheur est le chemin.

En tout cas c’est la vie. La nôtre.

                         mm

.

De l’impermanence…

Posté : 13 avril, 2017 @ 9:16 dans Chemin, Citations & Pensées, Méditation & Réflexion Personnelle, Spiritualité | Pas de commentaires »

,

COQUILLAGE

,

Réfléchissez aux différents aspects de l’impermanence.
Vous constaterez que rien ne dure, que rien n’est stable.

Vos croyances, vos émotions, vos sentiments pour les êtres, les bien acquis, les objectifs fixés pour le futur, tout peut se transformer et s’effondrer en un instant. Tout évolue en permanence, malgré vos désirs et les moyens que vous mettez en place pour vous rassurer – en vous donnant l’illusion de posséder ceux que vous aimez, les objets qui vous entourent, pour vous aider à croire en la pérennité de la vie. Tout est amené à disparaître, y compris vous-même.

Et, au moment ultime, au moment de la mort, vous serez seul. Seul pour faire face à ce passage. Réfléchissez aux différents aspects de l’impermanence sans occulter ce dernier moment afin de vivre pleinement chaque instant comme s’il était le dernier. Dès lors, nombre de vos choix vous paraîtront dérisoires et vous irez à l’essentiel. Ce n’est qu’ainsi que vous apprendrez le détachement et la vraie valeur des êtres, des choses, de ce que vous faites.

Ce que vous faites, dites et pensez, ce que vous donnez, la manière dont vous transformez votre esprit et votre vie, tout ceci participe à induire des renaissances favorables. Personne ne peut affirmer : “Je serai vivant ce soir”. Nous devons nous préparer à la possibilité de mourir, à tout instant. Nous devons nous préparer à ce que ceux et celles que nous aimons meurent à tout instant. Ce n’est qu’ainsi que notre attitude changera.

Ne croyez pas que se préparer à la mort, comme si elle devait survenir à l’instant même, soit inutile. Car même si notre vie se prolonge des années, nous ne sommes jamais suffisamment mûrs pour affronter ce passage. Ce qui n’est pas le cas des êtres éveillés. 

DALAÏ LAMA

∞∞∞∞∞∞∞∞

La sérénité passe par la confiance, la sincérité,

le détachement, la simplicité, l’humilité…

Et elle passe aussi, par la lucidité…

                 mm

,

Entre nos mains…

Posté : 6 avril, 2017 @ 10:16 dans Chemin, Citations & Pensées, Ensemble, Méditation & Réflexion Personnelle, Planète, Société & Actu. | Pas de commentaires »

.

LA TERRE DANS NOS MAINS

.

C’est parce que le monde est malheureux dans son essence,

que nous devons faire quelque chose pour le bonheur.

C’est parce qu’il est injuste

que nous devrons œuvrer pour la justice.

C’est parce qu’il est absurde enfin

que nous devons lui donner ses raisons. 

Albert Camus

.

Chacun sa goutte d’eau pour éteindre l’incendie,

chacun sa brindille pour construire des nids.

chacun sa poignée de grain au grand moulin,

chacun son bout de levain pour voir grossir le pain.

.

12345...127
 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR