La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

Archive pour la catégorie 'Le Mot de la Semaine'

Le temps que j’aime bien.

Posté : 17 juillet, 2017 @ 10:24 dans Chemin, Citations & Pensées, Le Mot de la Semaine, Pour du mieux | Pas de commentaires »

,

BERGER

,

Le voyageur :
Quel temps allons-nous avoir aujourd’hui ? ”

Le berger :
“ La sorte de temps que j’aime bien. ”

Le voyageur :
“ Comment savez-vous que ce sera la sorte de temps que vous aimez bien ? ”

Le berger :
“ Je me suis rendu compte, Monsieur, que je ne peux pas toujours obtenir ce que j’aime, alors, j’ai appris à aimer ce qui m’est donné.

C’est pourquoi je suis parfaitement sûr que nous allons avoir la sorte de temps que j’aime bien.

Bonheur et malheur résident dans la manière dont nous prenons les choses, non dans la nature même de ces choses… ”

ο◊ο◊ο◊ο◊ο

Eviter les comparaisons, souvent trompeuses.

Regarder dans sa propre assiette plutôt que dans celle du voisin.

Aimer ce que l’on fait, pour faire ce que l’on aime.

Apprendre à aimer ce que l’on a, au lieu de pleurer sur ce que l’on n’a pas.

mm

.

Le mot de la semaine

Posté : 10 juillet, 2017 @ 7:34 dans Chemin, Citations & Pensées, Histoires de Coeurs, Le Mot de la Semaine | Pas de commentaires »

.

INTENSITE

.

Intensité.

L’intensité de l’instant dès qu’on lui accorde le temps de l’attention.

L’intensité d’un regard, d’un sourire, de quelques mots…

L’intensité d’une journée bien remplie.

L’intensité d’une semaine d’activité, durant laquelle seront reliés ceux qui œuvrent par ce pourquoi ils œuvrent, avec le bonheur d’être ensemble dans une oeuvre commune, pour une cause commune, dans un but commun.

Une semaine chargée qui nous attend, oui.

Au moins l’intensité sera-t-elle au rendez-vous.

Nos vies sont ponctuées de plages paisibles et d’intense activité, c’est ce qui en fait le rythme, la joie, et le bonheur de faire – ou de se poser…

La gratitude n’est jamais loin, en regardant ainsi la vie…

                 mm

.

Les (mauvais) « bons » mots…

Posté : 3 juillet, 2017 @ 7:59 dans Chemin, Le Mot de la Semaine, Société & Actu. | Pas de commentaires »

.

MaUVAISE HERBE

.

Etre heureux. Apprécier ce que l’on a.

Réussir sa vie…

Une vie de belle ouvrage, d’affection, de bienveillance.

Une vie raisonnablement heureuse et utile.

Plutôt que réussir dans la vie.

Et être soi-même.

Plutôt qu’être réduit à sa fonction – interchangeable.

•••

Donc si, même sans vos encombrants bagages,

même sans fortune et sans appuis haut-placés,

chacun peut être quelqu’un, Monsieur.

•••

N’oublions pas que nous sommes tous reliés.

Chacun, chacune, une goutte de l’océan.

Sans lesquelles l’océan ne serait pas.

Ne jamais permettre à quiconque de nous abaisser.

Et se souvenir que celui qui le fait ne le fait qu’à l’aune de lui-même…

•••

Quelle tristesse d’entendre de pareilles choses. Quelle honte.

Il y aurait de quoi écrire des pages sur ce mauvais bon mot

               mm

.

L’important d’abord…

Posté : 26 juin, 2017 @ 10:32 dans Chemin, Citations & Pensées, Le Mot de la Semaine | Pas de commentaires »

.

PETIT MATIN-

.

Ce que je fais aujourd’hui est important

parce que j’y accorde une journée de ma vie. 

Hugh Mulligan

.

Approbation ?

Posté : 19 juin, 2017 @ 11:31 dans Chemin, Citations & Pensées, Le Mot de la Semaine, Méditation & Réflexion Personnelle | Pas de commentaires »

.

VERS LE SOLEIL

.

Ne soyez pas triste si vous faites quelque chose

de noble et de beau et que personne ne le remarque.

Car tous les matins le soleil donne un spectacle

magnifique et pourtant la plupart des spectateurs

sont encore en train de dormir. 

John Lennon (1940 – 1980)

.

Le sable entre les doigts…

Posté : 12 juin, 2017 @ 8:22 dans Chemin, Citations & Pensées, Histoires de Coeurs, Le Mot de la Semaine | 2 commentaires »

.

INCONDITIONNELLEMENT

.

 Il n’y a pas d’amour à prendre.

Il n’y a pas d’amour à gagner.

Il n’y a pas d’amour à attendre mais uniquement à vivre.

Tout l’amour de l’Univers est ici et maintenant.

Ne luttez point.

Ne vous mettez pas en guerre pour l’avoir.

Il n’est pas à avoir. Il n’est pas à posséder.

Il est, il est à vivre, dans l’ici et le maintenant.

Il est à vivre et à partager.

Il est à vivre et à redonner, encore et encore.

Il est à vivre et à multiplier, encore et encore…

Isabelle Muller

.

Du temps à perdre ?

Posté : 16 mai, 2017 @ 8:42 dans Chemin, Citations & Pensées, Le Mot de la Semaine, Méditation & Réflexion Personnelle | Pas de commentaires »

.

PAS DE TEMPS A PERDRE

.

Ou, comme le disait joliment un autre adage :

“ Je ne céderai pas ma solitude  

contre la présence de quelqu’un

qui ne m’offrirait pas de compagnie… ”

Ou encore, comme le dit la sentence populaire :

“ Mieux vaut être seul que mal accompagné, ”

formule à nuancer cependant,

un peu trop péremptoire à mon goût.

La vie ensemble mérite souvent

que nous abandonnions nos exigences,

que nous dépassions les petits tracas quotidiens,

même s’ils sont réputés corrosifs.

Rien n’est si simple, ni aussi catégorique,

et notre balance personnelle a quand même toujours

ses deux plateaux, pour nos minutieux dosages…

Le bien-être individuel et collectif est à ce prix.

A défaut d’aller de soi, le mieux-être vient de soi…

                 mm

 

Précepte salvateur…

Posté : 15 mai, 2017 @ 3:51 dans Chemin, Citations & Pensées, Le Mot de la Semaine, Méditation & Réflexion Personnelle | Pas de commentaires »

.

PAIX-INTERIEURE

.

Voici une pensée bien utile en cas de troubles

ou de bousculades émotionnelles.

Qui va faire la semaine, je pense. La semaine, au minimum,

tant elle s’applique à chaque instant du quotidien – généralement…

Et qui nous ramènera chaque fois à cette inimitable paix intérieure,

cet endroit presque sacré où nous retrouver,

nous recentrer, nous recueillir, nous ressourcer…

Rien ni personne ne vaut… que nous l’égarions…

          mm

.

De la décision…

Posté : 9 mai, 2017 @ 8:46 dans Chemin, Citations & Pensées, Le Mot de la Semaine, Méditation & Réflexion Personnelle | Pas de commentaires »

.

DECISION

.

Encore et encore, le problème impossible est réglé

lorsque l’on voit que le problème est seulement

une décision difficile qui attend d’être prise. 

Robert H. Schuller

~*~*~*~*~*~

Et lorsque la décision est difficile à prendre, c’est que cette difficulté réside dans ce que nous imaginons qu’elle implique pour nous par la suite – comme si nous pouvions prévoir l’avenir…

A moins qu’il ne s’agisse de faire un choix entre deux décisions, auquel cas il n’est pas vain d’entrevoir “la troisième solution”, celle que l’on ne voit pas, que l’on n’imagine pas, que l’on ne décèle pas. Et dans ce cas, il n’est pas vain non plus de laisser un peu de temps et de l’espace à cette solution qui ne s’est pas encore manifestée.

Il m’a été enseigné un mode opératoire salvateur, pour résoudre mes valses d’hésitations face à des décisions à prendre : laisser un peu de temps au temps, éviter de décider sur un coup de tête ou dans la précipitation ; poser des actes, faire sa part des choses et ne pas en exiger le résultat ; et confier tout cela à qui l’on veut, à qui l’on croit, à la Vie qui nous offrira ce qui nous sera nécessaire.

Et ce petit bout d’ouvrage, allié à ce gros lâcher prise, ont non seulement le pouvoir de nous soulager d’un grand poids, mais aussi de régler les choses bien mieux probablement que nous ne l’aurions fait.

              mm

. 

Quand la vie nous envoie ses messages…

Posté : 20 avril, 2017 @ 11:06 dans Chemin, Citations & Pensées, Le Mot de la Semaine, Méditation & Réflexion Personnelle, Pour du mieux | Pas de commentaires »

.

AVANCER

.

Lorsque nous cessons de lutter contre ce qui vibre au plus profond de nous, de nous dissimuler derrière la muraille d’un mental qui se débat continuellement pour sa survie, lorsque, las, nous abandonnons notre quête illusoire de reconnaissance extérieure, lorsque nous nous autorisons enfin à entendre notre voix intérieure au lieu de nous laisser assourdir par celle des autres, alors nous pouvons entrer dans la danse de l’incarnation au rythme de la partition écrite pour nous et par nous, de toute éternité. 

Grégory Mutombo - La Symphonie des Âmes

<c<c<c<c<

Ainsi en va-t-il de ce que nous devenons au fil du temps, après avoir passé, étape après étape, les obstacles entre soi et soi, entre soi et l’autre, entre soi et les autres.

Il faut du temps, du travail et de la patience, mais à chaque pas que nous formons se trouve une petite lueur qui nous dit que nous sommes en chemin vers la lumière.

Parfois faisant trois pas en arrière pour un pas en avant, parce qu’il nous fallait ce temps et cet espace pour comprendre, pour apprendre, pour accepter, et pour finir par accueillir ce qui nous arrivait, et l’intégrer dans nos vies.

Qui n’avance pas recule, disait la sagesse populaire – ou quelqu’un d’autre. Ce qui est certain, c’est que dès que nous nous arrêtons, dès que nous nous croyons arrivés, la vie nous renvoie comme un boomerang ce qu’il fallait pour nous faire réagir.

On l’a tant dit : le bonheur n’est pas au bout du chemin, le bonheur est le chemin.

En tout cas c’est la vie. La nôtre.

                         mm

.

12345...12
 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR