La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

Archive pour la catégorie 'Le Mot de la Semaine'

Liberté intérieure.

Posté : 16 juillet, 2018 @ 10:38 dans Chemin, Citations & Pensées, Le Mot de la Semaine, Méditation & Réflexion Personnelle, Pour du mieux | Pas de commentaires »

.

LA PORTE DE LA LIBERTE

.

Quelle que soit la porte que nous franchissons, quelles que soient

les circonstances qui nous ont amenés derrière cette porte,

quels que soient les événements qui l’ouvrent à nouveau,

que cette porte existe ou non, qu’elle soit réelle ou virtuelle,

qu’elle enferme notre corps ou notre esprit, et même, je dirais,

s’il n’y a aucune porte à ouvrir ni à franchir : la colère, la haine

et l’amertume doivent être déposées de toute urgence, ce sont

des poisons vicieux, violents, très toxiques, tellement tenaces

qu’ils en deviennent parfois mortels…

Mieux vaut s’éloigner de ces poisons, les éviter, leur dire adieu.

(Et du même coup s’éloigner aussi de ceux qui viennent nous en

resservir subrepticement, de temps en temps, régulièrement…)

Ils pèsent lourd dans nos baluchons, et coûtent cher dans nos vies…

Le chemin de la vie n’est pas toujours couvert de pétales de roses.

C’est un fait. Mais l’on peut éviter de se le tapisser d’épines.

mm

.

La pensée de la semaine.

Posté : 10 juillet, 2018 @ 12:14 dans Chemin, Citations & Pensées, Ensemble, Le Mot de la Semaine, Méditation & Réflexion Personnelle | Pas de commentaires »

.

SOLITAIRE

.

Le désarroi dans lequel nous nous trouvons est en fait une aubaine : il témoigne de notre sensibilité.

Ceux qui traversent la vie sans le moindre sentiment de détresse sont inconscients.

La détresse induite par notre prise de conscience recèle un immense potentiel de transformation, un trésor d’énergie dans lequel nous pouvons puiser à pleines mains et que nous pouvons utiliser pour construire quelque chose de meilleur, ce que l’indifférence ne permet pas. 

Matthieu Ricard

Transcrit par l’auteur d’après un conseil donné oralement.

********

Un mal pour un bien, disait ma grand-mère… 

En Chine, le mot CRISE est représenté par deux idéogrammes : DANGER et OPPORTUNITÉ.

Il est certain que l’indifférence, la suffisance ou l’arrogance – variantes de l’individualisme banalisé et de l’égocentrisme forcené – n’ouvrent guère la porte au changement, qu’il soit intérieur ou sociétal…

Remercions donc notre hyper sensibilité qui nous permet de puiser en nous ces ressources, oubliées parfois, ignorées souvent, qui nous amèneront à réagir – et surtout à agir – face aux écueils et aux obstacles sur nos chemins, face aux injustices de toutes sortes, même là où parfois la cause pourrait sembler perdue d’avance…

mm

.

Vivre, en majuscules…

Posté : 2 juillet, 2018 @ 7:37 dans Chemin, Citations & Pensées, Le Mot de la Semaine, Méditation & Réflexion Personnelle | 1 commentaire »

.

VIVRE MAJUSCULES

.

Vivre en majuscules.

Imaginer sans calculs.

Penser l’impossible.

Ouvrir les verrous.

Et détacher les cordes.

Panser l’impensable.

Vivre l’improbable.

Ouvrir la porte aux possibles.

Et croire à l’incroyable.

Vivre l’instant sans l’emprisonner.

Laisser faire et laisser aller.

Et savourer.

Et déguster.

mm

.

L’escapade du dimanche

Posté : 1 juillet, 2018 @ 4:05 dans Chemin, Gratitude, Le Mot de la Semaine, Vidéos & Cinéma | Pas de commentaires »

.

Image de prévisualisation YouTube

.

 Pour la lumière que peut produire ce tout petit mot,

pour la grandeur qu’il peut atteindre juste en étant prononcé,

pour la chaleur qu’il produit à l’intérieur de soi avant d’aller

répandre ses rayons, pour ne pas oublier tout le bien

qu’il peut faire, ce mot que l’on dit parfois sans y penser,

parce qu’il n’est pas que convenance, mais beaucoup plus que ça,

dans ce qu’il exprime de reconnaissance, de gratitude,

dans ce qu’il est rassembleur, niveleur, unificateur,

et ré-unificateur, dans toute l’amplitude qu’il peut revêtir,

pour nous montrer, alors, combien le monde peut être beau…

Ce pourrait bien être le mot de la semaine !

Bon dimanche !

mm

.

L’attraper au vol. Ou la manquer.

Posté : 21 juin, 2018 @ 5:47 dans Chemin, Citations & Pensées, Le Mot de la Semaine | Pas de commentaires »

.

LEVER DE SOLEIL

.

 Les opportunités sont comme les levers de soleil.

Si vous attendez trop longtemps, vous les manquez. 

William Arthur Ward

.

Délicieuse saveur de l’escapade, de l’espace que l’on s’offre, du temps « volé »…

Posté : 19 juin, 2018 @ 8:40 dans Chemin, Citations & Pensées, Le Mot de la Semaine, Poésie | Pas de commentaires »

.

ECOLE-

.

De toutes les écoles que j’ai fréquentées,

c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure. 

Anatole France

.

Et pour finir la semaine, la recette.

Posté : 2 juin, 2018 @ 8:05 dans Chemin, Citations & Pensées, Et méditer..., Le Mot de la Semaine | Pas de commentaires »

.

UN ENFANT UN ADULTE

.

En quelques mots, revient l’histoire… en quelques mots, elle repart…

Posté : 31 mai, 2018 @ 1:30 dans Chemin, Et méditer..., Le Mot de la Semaine, Méditation & Réflexion Personnelle | 1 commentaire »

.

pureboy.jpg

.

Il n’est jamais trop tard, non…

Pour être un enfant heureux.

Pour soigner et réparer et guérir l’enfant triste blessé meurtri écrabouillé qui vit en soi.

Lui donner une seconde chance de naître, d’être, et puis de devenir.

Une seconde chance de vivre heureux hier comme aujourd’hui, dedans comme dehors.

Et de ce fait déposer les valises, les délester de leurs encombrants, poser un à un les fardeaux au bord du chemin, jeter les grosses pierres au fond du lac immobile, se libérer des chaînes et des boulets, et faire sauter les tous derniers verrous, ceux qui nous bloquent de l’extérieur comme ceux que nous maintenons fermés de l’intérieur.

Du même coup se libérer des peurs, de la culpabilité, de l’incompréhension, de la rancœur, et de cette espèce de malédiction qui semble marquée au fer rouge dans les fibres.

Et puis recommencer à respirer normalement, retrouver l’émerveillement et la confiance, un soupçon d’insouciance. Se réconcilier avec la vie.

Et se donner le droit, le temps qu’il faudra, de redevenir un tout petit enfant. De le laisser rire aux éclats à l’intérieur de soi.

Pour tout redécouvrir avec ces nouveaux yeux.

Il y a parfois de drôles de signes.

Des dimanches soirs moins gris, des automnes moins tristes, des fins d’années moins redoutables, des sapins de noël moins poignants.

De ces choses qui étreignent encore mais en faisant moins mal.

Alors on se dit qu’après ce parcours chaotique il vallait mieux sans doute retourner à la case départ. Sans rien réclamer, sans rien encaisser. Pour refaire le chemin, en évitant la mort, le puits et la prison, et parcourir les rues de la ville sans se fixer ni acheter d’immeuble dans les belles avenues, juste fréquenter les gares, pour voyager à sa propre rencontre, et le temps du voyage se rafistoler, pour enfin se sentir heureux dedans, comme un petit enfant, de 7 à  77 ans…

sept.jpgsoixantedixsept.jpg

Pour être un enfant heureux ? il n’est jamais trop tard.

mm

.

Dans le thème.

Posté : 29 mai, 2018 @ 5:43 dans Chemin, Citations & Pensées, Et méditer..., Le Mot de la Semaine | Pas de commentaires »

.

COEUR D-ENFANT

.

… qui n’a pas perdu son cœur,

ni son âme, son regard,

ses rêves, son imaginaire,

ses mots, ses joies…

Grandir en restant enfant,

quelle jolie parabole !

mm

.

Là où…

Posté : 28 mai, 2018 @ 9:47 dans Chemin, Citations & Pensées, Ensemble, Et méditer..., Le Mot de la Semaine | Pas de commentaires »

.

ENFANCE-

.

Je cherche l’enfance du monde,

là où tout est jeu avec presque rien,

là où tout est grâce avec presque tout. 

François Garagnon

.

12345...17
 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR