La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

Archive pour la catégorie 'De Bric et de Broc…'

L’image du jour ! De l’été !

Posté : 27 juin, 2018 @ 9:07 dans Chemin, De Bric et de Broc..., Images, Société & Actu. | Pas de commentaires »

.

LE TEMPS DES GLACES

.

Les mots…

Posté : 28 avril, 2018 @ 5:15 dans Chemin, Citations & Pensées, De Bric et de Broc..., Le Post-it | 1 commentaire »

.

LES MOTS-

.

Les mots qu’on dit,

les maudits et les suaves,

les mots tus,

ceux qui tuent ou qui font rire,

les mots à dire, les mots à taire,

les mots à choisir, ceux à jeter par terre,

les mots qui pensent dire

et qui disent autre chose,

les mots qui s’arrêtent au bord des lèvres

et puis ceux qui en sortent,

et s’en vont faire un long chemin

dans la tête de l’autre,

les mots innocents

qui se retrouvent coupables,

les mots puissants

qui avancent sans crainte,

les mots timides

qui se murmurent à peine,

et les mots doux,

doux à l’âme, doux au cœur,

doux pour tout.

Les mots de la vie,

les mots en vie…

mm

.

Le temps de respirer…

Posté : 24 avril, 2018 @ 8:32 dans Chemin, De Bric et de Broc..., Pour du mieux | 1 commentaire »

.

ETOUFFER

.

Et voilà comment l’on se retrouve, un beau matin,

sans forces, et cloué au lit.

Pourtant on a tout fait. Non, on n’a même pas tout fait.

On n’a pas eu le temps de finir ceci, de commencer cela…

Pourtant on n’a pas l’impression d’en faire tant.

Et l’on ne veut pas entendre les “tu en fais trop !”

Pourtant, on les a  bien un peu perçus, ces vagues signaux.

Mais on n’a pas voulu les voir, ni les entendre.

Alors un jour, on se retrouve affublé d’une pneumopathie aiguë.

Complètement hébété, on trouve juste à dire : mais comment ?

Mais pourquoi ? mais enfin je n’ai rien fait !

“Et tout fait. Étouffer”… n’est-ce pas ?

“De l’air, je ne peux plus respirer !” 

Hé oui… Le mal a dit…

Lentement, ça commence à percuter… à chatouiller.

Et puis voilà, eurêka, on comprend, parce qu’on le vit :

pouce ! doucement… et… ralentir de plaisir !

ça prend du temps, d’apprendre…

mais au moins l’on apprend.

            mm

.

Le retour ? on dirait bien…

Posté : 21 avril, 2018 @ 9:33 dans Chemin, De Bric et de Broc..., Ensemble, Gratitude, Re-trouvailles | Pas de commentaires »

.

SUIVEZ VOS REVES

.

Après ce long sommeil, il semblerait que les rêves s’éveillent.

La santé revient peu à peu, le printemps est là, partout,

les fruitiers fleurissent, le soleil joue avec toutes les nouvelles

pousses et les bourgeons, les oiseaux s’en donnent à cœur joie,

et même le coucou est venu nous faire un coucou.

Alors, oui, du coup, les rêves se disent “et si on s’éveillait ?

si l’on reprenait nos voyages immobiles ? si l’on recommençait

à penser à ce grand voyage qui se profile ?”

Reprenons donc le cours des choses, là où nous les avions

laissées, avant cette parenthèse obligée – qui m’en a dit

long cependant !

Je vous offre la phrase qui m’a soutenue pendant tout ce temps :

“Je ne perds jamais. Soit je gagne. Soit j’apprends.”

J’ai beaucoup, beaucoup appris ! Du moins je l’espère…

Contente d’être à nouveau réellement parmi vous !

Comment allez-vous bien ? :)  

                       mm

.

Histoire de garder le sourire…

Posté : 12 avril, 2018 @ 12:12 dans Chemin, De Bric et de Broc..., Pour du mieux | 2 commentaires »

.

REGARDER AU-DELA

.

Météo indécise, printemps fantasque, ciel inconstant,

santé capricieuse, horloges biologiques lunatiques…

Mais on regarde au-delà.

Et l’on s’en va vivre en théorie.

Parce qu’en théorie, tout va bien.

mm

.

SPRING TIME

.

Le mal a dit : la maladie.

Posté : 5 avril, 2018 @ 8:36 dans Chemin, De Bric et de Broc..., Et méditer..., Pour du mieux | 2 commentaires »

.

DOC

Accepter sa maladie est le premier pas vers la guérison.

Henri-Frédéric Amiel 
.

L’accepter. Et plus encore : l’accueillir.

Elle qui vient nous protéger de soi,

nous mettre entre parenthèses,

et nous délivrer son message…

Bien reçu, le message, cette fois !

mm

.

Comme un programme…

Posté : 13 mars, 2018 @ 10:32 dans Chemin, De Bric et de Broc..., Pour du mieux | 1 commentaire »

.

ESCALIER PROGRAMME

.

La première page, la première ligne, le premier jour…

Posté : 5 février, 2018 @ 7:02 dans Chemin, De Bric et de Broc..., Le Mot de la Semaine | Pas de commentaires »

.

LUNDI

.

Ô combien de lundis maudits…

Puis un jour, à un tournant du grand chemin de la vie,

le lundi devient comme les autres jours.

Mais toujours il reste le premier de la liste,

comme la première ligne d’une plage blanche,

que nous allons remplir, tout au long de la semaine…

et on lui sourit !

et on lui dit bonjour !

Bonjour, lundi !

mm

.

L’image – et le mot – du jour…

Posté : 1 novembre, 2017 @ 10:21 dans Chemin, De Bric et de Broc..., Images, Société & Actu. | 2 commentaires »

.

NUIT ET JOUR

.

Un jour en forme de charnière.

Qui semblerait vouloir nous annoncer l’hiver.

Hier soir les enfants déguisés, maquillés, grimaçants, dévalaient les calades en criant, en riant, tapant aux portes avec vigueur, pour réclamer des bonbons à profusion, pour vous offrir les plus beaux sourires de sorcières, et pour finir par vous laisser un bisou teinté de rouge, de noir et d’orange sur la joue.

Ce matin, le jour se lève sur une profusion de ces fleurs magnifiques, multicolores, flamboyantes, offertes à ceux qui sont partis, à ceux que nous n’oublierons jamais…

Ces fleurs que malheureusement l’on associe souvent à la tristesse. Alors qu’elles se déclinent sous toutes les formes, de toutes les tailles et de toutes les couleurs, alors qu’elles sont robustes et fidèles, alors qu’elles sont de la familles des étoiles, qu’elles représentent les bougies et leurs flammes, et qu’elles sont en Chine signe de longévité…

Aujourd’hui ? c’est un beau jour.

C’est le premier jour, du reste de notre vie…

               mm

.

CHRYSANTHEME ZEN

.

Le temps que j’aime bien. Bis.

Posté : 18 juillet, 2017 @ 10:43 dans Chemin, De Bric et de Broc..., Histoires de Coeurs | Pas de commentaires »

.

tempsperdu.jpg

.

Car ce temps-là aussi, je l’aime bien.

Ce temps retrouvé, après des jours de course folle.

Après ces jours pleins, riches, intenses, mais très énergivores.

Ces moments presque insensés, où l’on perd la notion du temps tellement il est omniprésent, où l’on ne voit plus que le but à atteindre, sans réfléchir, sans se poser de questions, sans presque même prendre le temps de penser.

Ces moments où l’on a l’impression que l’on a perdu le temps, qu’il nous échappe à jamais, tant on lui court après.

Et puis vient la grande pause. L’ouvrage est fini, bien fini, on peut souffler.

Et l’on retrouve devant soi de grandes longues journées, tellement longues qu’elles nous semblent immenses.

De ces journées où l’on peut prendre son temps, où l’on peut prendre le temps de ne rien faire, de rêvasser, de méditer, le temps de se poser là où l’on est, pour déguster ces minutes qui passent au rythme des minutes, enfin…

Oui, ce temps-là, aussi, je l’aime bien…

Il est précieux, d’une saveur inimitable.

Qui nous ramène au niveau du sol, pour nous montrer l’espace…

Me revoici parmi vous, bien présente, bien là, pour de bon.

mm

.

ARRETER LE TEMPS

.

12345...20
 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR