La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

Archive pour la catégorie 'Pour du mieux'

Positiver…

Posté : 21 septembre, 2017 @ 11:10 dans Chemin, Citations & Pensées, Méditation & Réflexion Personnelle, Pour du mieux | Pas de commentaires »

.

POSITIVISER

.

Positiver, de toutes les manières.

Et s’entraîner à le faire, lorsque tout va au mieux.

Histoire de s’habituer peu à peu.

Pour y parvenir aussi,  

dans les creux de vagues et les tourmentes…

mm

.

Ici. Et maintenant…

Posté : 11 septembre, 2017 @ 2:56 dans Chemin, Citations & Pensées, Le Mot de la Semaine, Pour du mieux | Pas de commentaires »

.

RANDONNEE

.

P

.

Faire sa part…

Posté : 9 septembre, 2017 @ 9:12 dans Chemin, Citations & Pensées, Méditation & Réflexion Personnelle, Pour du mieux | Pas de commentaires »

.

LA PAIX

.

Il faut semer pour récolter…

  Pour avoir il faut faire. Il faut faire sa part. 

disait ma sage grand-mère…

mm

.

A force de mensonges…

Posté : 7 septembre, 2017 @ 3:17 dans Chemin, Citations & Pensées, Ensemble, Méditation & Réflexion Personnelle, Pour du mieux | Pas de commentaires »

.

REFLEXION--

.

Entendu aujourd’hui : On ne ment pas à ceux qu’on aime. 

Qui me donne envie de dire également : on n’aime pas ceux à qui l’on ment !…

Je ne parle pas du mensonge pour ne pas faire de peine.

Ni de celui par omission – ou non, qui pourrait compromettre quelqu’un d’autre que soi.

Ni du petit mensonge qui ne prête pas à conséquences, même s’il semble futile.

Non je parle du mensonge construit, élaboré, calculé.

Qui finira toujours un jour ou l’autre par se découvrir.

Qui fera ce jour-là beaucoup de peine, à cause du manque de confiance.

Ou par ce qu’il nous aura écarté, mis de côté, exclu.

Par ce qu’il nous aura qualifié d’étranger, c’est-à-dire celui qui ne comprend pas, qui n’est pas de notre monde, qui n’a pas besoin de savoir. Celui qui n’est pas aimé.

Le mensonge, surtout s’il est répétitif, finit par être corrosif dans nos relations.

Il les use, il les ronge, il les rogne, il les gomme, il les sape, il les consume, il les tue, à petit feu.

Jour après jour.

Jusqu’au jour où l’on s’éveille, détachés, étonnés, mais devenus totalement étrangers l’un à l’autre.

                  mm

.

Quand on s’aperçoit qu’on nous a menti,

réaliser qu’on ne valait pas la vérité

est pire que le mensonge. 

Auteur inconnu

.

Evaluer, soupeser, jauger, cataloguer…

Posté : 1 septembre, 2017 @ 9:10 dans Chemin, Ensemble, Méditation & Réflexion Personnelle, Pour du mieux, Société & Actu., Un livre | Pas de commentaires »

.

JUGE

.

Quand le comportement des autres déplaît et que nous désirons les influencer pour qu’ils le modifient, ou que nous approuvons leur comportement et désirons leur faire part de notre appréciation, je crois que nous avons intérêt à énoncer clairement ce à quoi nous réagissons sans y mêler aucune évaluation. La confusion des deux éléments entraîne souvent des interprétations erronées, et une attitude défensive.

Je me rappelle, par exemple, une maman et sa fille de quinze ans venues en consultation. J’ai demandé à la mère de m’indiquer un comportement qu’elle aimerait voir changer chez sa fille.

La mère répondit : “Elle est totalement irresponsable.” Sa fille réagit au quart de tour : “C’est faux.”

J’ai fait remarquer à la mère que je lui avais demandé ce que sa fille faisait, et non ce que sa fille était parce qu’elle faisait ceci ou cela.

La mère répondit alors : “Elle se croit la seule dans la famille.”A quoi la fille répondit à nouveau : “C’est faux.”

Une fois encore, j’ai souligné que la mère formulait une évaluation mais ne me disait pas ce que sa fille faisait. La mère réfléchit un moment et déclara : “C’est difficile. Tout ce qui me vient à l’esprit est une évaluation.”

Séparer les observations des évaluations nous aide également à penser et à parler de façon dynamique plutôt que statique. Nous nous créons beaucoup de problèmes en employant un langage statique pour faire face à un monde en perpétuel changement.

“ Notre langage est un instrument imparfait, élaboré par nos ancêtres ignorants. C’est un langage animiste qui invite à parler de stabilité et de constantes, de similitudes, de normalité et de catégories, de transformations magiques, de remèdes instantanés, de problèmes simples et de solutions définitives. Mais le monde que nous essayons de symboliser avec ce langage est un univers de processus, de fonctions, de rapports, de croissance, d’interaction, de développement, d’apprentissage, de gestion, de complexité. Et cette non-correspondances entre notre monde en perpétuel changement et notre langage relativement statique fait partie de notre problème. 

Wendell Jonhson, Living with change.

Une des composantes de la Communication Non Violente consiste à faire une observation précise de ce qui augmente ou diminue notre bien-être. 

La Communication Non Violente au quotidien – extrait, pages 18 à 21

Marshall B. Rosenberg – Jouvence Editions

§§§§§

Une seule lettre sépare jauger et juger…

mm

.

Problèmes & solutions.

Posté : 26 août, 2017 @ 5:43 dans Chemin, Citations & Pensées, Pour du mieux | Pas de commentaires »

.

PROBLEMES ET SOLUTIONS

.

Ni un échec ni une fin.

Posté : 22 août, 2017 @ 9:33 dans Chemin, Citations & Pensées, Méditation & Réflexion Personnelle, Pour du mieux | Pas de commentaires »

.

CHUTE

.

La chute n’est pas un échec.

L’échec, c’est de rester là, où on est tombé. 

SOCRATE

P

Si douloureuse soit-elle, la chute doit nous servir.

C’est-à-dire nous rendre service et nous être utile.

Devenir un outil et un levier.

Une rame de secours pour ne pas sombrer une autre fois.

Une leçon de la vie pour nous éviter d’y retourner.

Un temps de pause pour nous remettre en question.

Et pour nous réparer des souffrances durant la chute.

La chute a toujours quelque chose à nous expliquer.

A nous montrer. A nous enseigner.

Si nous cessons de la considérer comme une fin.

                 mm

.

Du temps pour soi…

Posté : 21 août, 2017 @ 5:44 dans Chemin, Citations & Pensées, Le Mot de la Semaine, Pour du mieux | 1 commentaire »

.

AVEC SOI

.

Prendre du temps pour soi.

Pour prendre soin de soi.

Comme l’on prend soin des autres.

mm

.

La jarre…

Posté : 15 août, 2017 @ 9:53 dans Chemin, Contes & Légendes & Allégories, Méditation & Réflexion Personnelle, Pour du mieux | Pas de commentaires »

.

JARRE

.

– Si j’ai bien compris, personne ne peut m’énerver, me blesser ou me déstabiliser ? demanda le prince.

- Tu as bien compris, ce ne sont pas les paroles ou les actes des autres qui te dérangent ou que tu n’aimes pas, mais les vieux démons qui se réveillent en toi à cette occasion : tes peurs, tes souffrances, tes failles, tes frustrations…

Si tu jettes une mèche allumée dans une jarre d’huile, celle-ci s’enflammera… Mais si la jarre est vide ou qu’elle contient de l’eau, la mèche s’éteindra d’elle-même…

Ton agacement face aux autres est comme un feu qui s’allume en toi et qui peut te brûler, te consumer, te détruire… Mais il peut aussi t’illuminer, te forger, te façonner et faire de l’autre un allié sur le chemin de ta transformation.

Toute rencontre difficile devient alors une confrontation avec toi-même, une épreuve, une initiation… dit le génie. 

Les 7 miroirs de l’âme – Charles BUTHART, extrait

P

Déjà rencontré en chemin, ce passage. Mais toujours bon à retrouver, en cas de tumultes extérieurs, de ces tapages qui sans façon et sans scrupules se répercutent allègrement, à l’intérieur…

           mm

.

Ou se choisir…

Posté : 12 août, 2017 @ 10:06 dans Chemin, Citations & Pensées, Pour du mieux | Pas de commentaires »

.

DIFFERENT

.

12345...19
 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR