La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

Archive pour la catégorie 'Société & Actu.'

L’image – et le mot – du jour…

Posté : 1 novembre, 2017 @ 10:21 dans Chemin, De Bric et de Broc..., Images, Société & Actu. | 2 commentaires »

.

NUIT ET JOUR

.

Un jour en forme de charnière.

Qui semblerait vouloir nous annoncer l’hiver.

Hier soir les enfants déguisés, maquillés, grimaçants, dévalaient les calades en criant, en riant, tapant aux portes avec vigueur, pour réclamer des bonbons à profusion, pour vous offrir les plus beaux sourires de sorcières, et pour finir par vous laisser un bisou teinté de rouge, de noir et d’orange sur la joue.

Ce matin, le jour se lève sur une profusion de ces fleurs magnifiques, multicolores, flamboyantes, offertes à ceux qui sont partis, à ceux que nous n’oublierons jamais…

Ces fleurs que malheureusement l’on associe souvent à la tristesse. Alors qu’elles se déclinent sous toutes les formes, de toutes les tailles et de toutes les couleurs, alors qu’elles sont robustes et fidèles, alors qu’elles sont de la familles des étoiles, qu’elles représentent les bougies et leurs flammes, et qu’elles sont en Chine signe de longévité…

Aujourd’hui ? c’est un beau jour.

C’est le premier jour, du reste de notre vie…

               mm

.

CHRYSANTHEME ZEN

.

L’escapade du dimanche

Posté : 15 octobre, 2017 @ 9:41 dans Chemin, Planète, Société & Actu., Vidéos & Cinéma, Voyage | Pas de commentaires »

.

Image de prévisualisation YouTube

.

Un voyage émouvant.

Une tribu fragile.

Un mode de vie ancestral.

Avec de belles valeurs communautaires.

Bien loin de nos sociétés dites modernes.

Qui piétinent l’humain, le vivant, la planète, au nom du pouvoir.

Qui mènent à la violence, à la haine, jusqu’à la barbarie…

Et dire que ce sont eux, que l’on appelle des sauvages…

mm

.

Vers la paix intérieure, pour la paix extérieure…

Posté : 6 octobre, 2017 @ 8:41 dans Chemin, Ensemble, Pour du mieux, Société & Actu., Spiritualité, Un livre | Pas de commentaires »

.

BOUDDHA AUTOMNE

.

LE DÉSARMEMENT INTÉRIEUR.

Notre intelligence doit nous aider à accroître la compassion et ne pas être à la disposition de la haine.

Il y a quelque chose que les Bouddhistes appellent méditation analytique.

C’est simplement analyser et calculer la valeur de la colère et de la haine.

La colère et la haine sont censées nuire aux autres, mais en réalité, dès que l’une ou l’autre se développe, elle détruit immédiatement votre sérénité. Et du coup, vous perdez le sommeil et l’appétit, vous digérez mal, et vous finissez par vous affaiblir physiquement.

Le résultat d’une colère et d’une haine permanentes, c’est que la meilleure partie de votre cerveau, celle qui est capable de juger, s’en trouve affaiblie. Si vous êtes diminué mentalement et physiquement, cela donne l’avantage à votre ennemi.

Si vous avez un conflit et que vous êtes constamment en colère contre votre prochain, vous finirez par souffrir, et votre souffrance peut mener votre votre prochain à la « victoire ». Au lieu de cela, il faut rester calme. Si votre prochain est injuste avec vous, il est nécessaire et même approprié de mettre en place une riposte sans haine ni colère. Analysez la situation et prenez une contre-mesure avec un sourire. C’est plus efficace n’est-ce pas ? La haine est inutile, si vous pensez ainsi, vous vous rendrez compte que la haine mérite d’être jetée à la corbeille.

Un peu de colère est tolérable quand vous êtes jeune – tout comme n’importe quel autre animal – pour l’autodéfense immédiate. Mais en tant qu’adulte, vous devez réfléchir très soigneusement ; Quelle est l’utilité de la colère ? De l’autre côté, il y a la compassion. Comme nous sommes des adultes, avec l’aide de notre intelligence, nous pouvons étendre une compassion à l’infini.

Si votre compassion est non biaisée, elle peut atteindre aussi votre ennemi. Une fois que vous êtes capable de ce genre d’attitude mentale, vous pouvez avoir l’esprit serein en permanence. Même quand vous affrontez une situation difficile, vous conserverez votre sérénité. C’est cela le désarmement intérieur. 

Infini comme le ciel - Sur Le Bonheur, La Compassion Et L’amour, extrait.

Sa Sainteté le Dalaï Lama

Editions Michel Laffon

.

Car ce qui est à l’intérieur… se perçoit et se voit, à l’extérieur.

Posté : 26 septembre, 2017 @ 1:13 dans Chemin, Citations & Pensées, Ensemble, Société & Actu. | Pas de commentaires »

.

ETHIQUE

.

L’escapade du dimanche

Posté : 17 septembre, 2017 @ 10:22 dans Chemin, Histoires de Coeurs, Société & Actu., Vidéos & Cinéma | 1 commentaire »

.

Image de prévisualisation YouTube

.

Au pays de la différence, du respect, et de l’émotion…

mm

.

.

L’escapade du Dimanche.

Posté : 10 septembre, 2017 @ 8:54 dans Chemin, Histoires de Coeurs, Planète, Société & Actu., Vidéos & Cinéma, Voyage | Pas de commentaires »

.

.

En quatre minutes. Un voyage. Un grand voyage.

Dans le temps, dans l’espace

et au pays des hommes du toit du monde.

Avant que ce lieu mythique ne devienne

l’objet de toutes les convoitises.

Avant que l’intérêt ne vienne pour l’humain

primer sur tout ce qui existe.

Un voyage au Tibet.

Et hors Tibet…

mm

.

 

D’ici. D’ailleurs. De nulle part. Et de partout.

Posté : 5 septembre, 2017 @ 9:03 dans Chemin, Ensemble, Histoires de Coeurs, Société & Actu. | 2 commentaires »

.

LIEU DE NAISSANCE

.

Mais souvent, on est de là où on est.

Le deuxième mot de la semaine.

Article 13. 

L’info est ICI

.

Alors on rentre…

Posté : 4 septembre, 2017 @ 3:30 dans Chemin, Images, Le Mot de la Semaine, Société & Actu. | Pas de commentaires »

.

RENTREE

.

Voilà. On y est. C’est la rentrée. Le chemin de l’école.

Ce sont les enfants qui rentrent.

Et avec eux, tout le monde a l’impression de “rentrer” aussi.

Papa et Maman, frères et soeurs, Papy et Mamy,

les cousins, les cousines, les oncles et les tantes.

L’épicier du coin aussi, il a l’air de “rentrer”.

Et le médecin, le pharmacien.

Ah oui le libraire aussi, bien sûr !

Et avec lui le notaire, et puis le juge, et l’avocat.

Et même les politiciens !

Chacun son cartable ! 

Même si on est rentré depuis trois jours, deux semaines,

ou depuis fin juillet… On rentre, c’est comme ça.

Et chacun retrouve intacts en sa mémoire

tous ses souvenirs de LA rentrée…

Oui, oui, pas de doute, c’est la rentrée.

Un jour presque aussi important que le premier jour de l’année !

Parce qu’il marque lui aussi, un nouveau départ, un nouvel horizon,

d’autres perspectives et de nouvelles découvertes.

Septembre.

Si c’était un jour de la semaine, ce serait un lundi…

Un nouveau chapitre à écrire…

mm

.

Evaluer, soupeser, jauger, cataloguer…

Posté : 1 septembre, 2017 @ 9:10 dans Chemin, Ensemble, Méditation & Réflexion Personnelle, Pour du mieux, Société & Actu., Un livre | Pas de commentaires »

.

JUGE

.

Quand le comportement des autres déplaît et que nous désirons les influencer pour qu’ils le modifient, ou que nous approuvons leur comportement et désirons leur faire part de notre appréciation, je crois que nous avons intérêt à énoncer clairement ce à quoi nous réagissons sans y mêler aucune évaluation. La confusion des deux éléments entraîne souvent des interprétations erronées, et une attitude défensive.

Je me rappelle, par exemple, une maman et sa fille de quinze ans venues en consultation. J’ai demandé à la mère de m’indiquer un comportement qu’elle aimerait voir changer chez sa fille.

La mère répondit : “Elle est totalement irresponsable.” Sa fille réagit au quart de tour : “C’est faux.”

J’ai fait remarquer à la mère que je lui avais demandé ce que sa fille faisait, et non ce que sa fille était parce qu’elle faisait ceci ou cela.

La mère répondit alors : “Elle se croit la seule dans la famille.”A quoi la fille répondit à nouveau : “C’est faux.”

Une fois encore, j’ai souligné que la mère formulait une évaluation mais ne me disait pas ce que sa fille faisait. La mère réfléchit un moment et déclara : “C’est difficile. Tout ce qui me vient à l’esprit est une évaluation.”

Séparer les observations des évaluations nous aide également à penser et à parler de façon dynamique plutôt que statique. Nous nous créons beaucoup de problèmes en employant un langage statique pour faire face à un monde en perpétuel changement.

“ Notre langage est un instrument imparfait, élaboré par nos ancêtres ignorants. C’est un langage animiste qui invite à parler de stabilité et de constantes, de similitudes, de normalité et de catégories, de transformations magiques, de remèdes instantanés, de problèmes simples et de solutions définitives. Mais le monde que nous essayons de symboliser avec ce langage est un univers de processus, de fonctions, de rapports, de croissance, d’interaction, de développement, d’apprentissage, de gestion, de complexité. Et cette non-correspondances entre notre monde en perpétuel changement et notre langage relativement statique fait partie de notre problème. 

Wendell Jonhson, Living with change.

Une des composantes de la Communication Non Violente consiste à faire une observation précise de ce qui augmente ou diminue notre bien-être. 

La Communication Non Violente au quotidien – extrait, pages 18 à 21

Marshall B. Rosenberg – Jouvence Editions

§§§§§

Une seule lettre sépare jauger et juger…

mm

.

Rebattre les cartes, jouer le jeu, rester beau joueur…

Posté : 29 août, 2017 @ 9:03 dans Chemin, Citations & Pensées, Le Mot de la Semaine, Méditation & Réflexion Personnelle, Société & Actu. | Pas de commentaires »

.

ADAPTES VS FURIEUX

.

12345...38
 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR