La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

Image à penser…

Classé dans : Méditation & Réflexion Personnelle — 27 octobre, 2009 @ 12:46

manipulation.jpg

.

Il s’est dit…

Classé dans : Chemin,Citations & Pensées — 26 octobre, 2009 @ 11:04

peindre2.jpg

Notre vie en elle-même est une toile vide, elle devient ce que nous peignons dessus. .

Koan Zen

.

Voyons… de quelle couleur sera cet  aujourd’hui ?

Chocolat.

Pour la tendresse.

. 

Un air qui me trotte dans la tête…

Classé dans : Zique — 26 octobre, 2009 @ 4:45

motsbleus.jpg

Il est 6 heures au clocher de l’église
Dans le square les fleurs poétisent
Une fille va sortir de la mairie
Comme chaque soir je l’attends
Elle me sourit
Il faudrait que je lui parle
À tout prix

Je lui dirai Les Mots Bleus
Les mots qu’ont dit avec les yeux
Parler me semble ridicule
Je m’élance et puis je recule
Devant une phrase inutile
Qui briserait l’instant fragile
D’une rencontre
D’une rencontre

Je lui dirai Les Mots Bleus
Ceux qui rendent les gens heureux
Je l’appellerai sans la nommer
Je suis peut-être démodé
Le vent d’hiver souffle en avril
J’aime le silence immobile
D’une rencontre
D’une rencontre

Il n’y a plus d’horloge, plus de clocher
Dans le square les arbres sont couchés
Je reviens par le train de nuit
Sur le quai je la vois
Qui me sourit
Il faudra bien qu’elle comprenne
À tout prix

Je lui dirai Les Mots Bleus
Les mots qu’ont dit avec les yeux
Toutes les excuses que l’on donne
Sont comme les baisers qui s’envolent
Il reste une rancoeur subtile
Qui gâcherait l’instant fragile
De nos retrouvailles
De nos retrouvailles

Je lui dirai Les Mots Bleus
Ceux qui rendent les gens heureux
Une histoire d’amour sans parole
N’a plus besoin du protocole
Et tous les longs discours futiles

Terniraient quelque peu le style
De nos retrouvailles
De nos retrouvailles

Je lui dirai Les Mots Bleus
Les mots qui rendent les gens heureux
Je lui dirai tous
Les Mots Bleus
Tous ceux qui rendent les gens heureux
Tous
Les Mots Bleus

clip video Alain Bashung Les Mots Bleus

En souvenir de toi

Classé dans : Chemin,Gratitude,Histoires de Coeurs — 25 octobre, 2009 @ 11:54

img184630.jpg

Consentir à l’absence 

     Comme l’on va à la fête…

Traverser la souffrance                   

     Comme on rejoint qui vous aime… 

Contempler l’invisible 

     Comme on apprend un visage…

Espérer l’impossible                   

     Comme on attend un message… 

Ecouter le silence 

     Comme on apprend un oracle…

Accueillir l’impuissance                   

     Comme on reçoit un miracle 

Regarder sa faiblesse 

     Comme on découvre une étoile…

Déployer sa tristesse                   

     Comme on envergue une voile… 

Présenter ses mains vides 

     Comme on élève une coupe…

Marcher en terre aride 

     Comme on approche une source… 

.

Fragment d’un texte cistercien…

.

En souvenir de toi, grande dame, grande d’âme, trop tôt partie de ce monde.

En souvenir de ces 24 heures, de cet étonnant huis-clos sous ton toit,

qui nous réunissait, trois femmes d’âges et d’horizons différents,

que rien n’aurait pu faire se rencontrer à part nos crissantes désespérances, nos insatiables soifs de tendresse, nos brûlantes blessures, et nos espoirs renaissants

En souvenir de nos récits, et de nos larmes et de nos rires mélangés ce jour-là.

En souvenir de toutes nos conversations, de tous tes mots, et ta sagesse,

En souvenir de tous nos souvenirs, tous ceux que tu me laisses,

En souvenir de tous tes souvenirs que tu offrais généreusement,

En souvenir de ton écoute, ton inconditionnel amour et de tous tes cadeaux,

En souvenir de tout ce que tu as apporté et donné sans compter,

Et de ta gratitude sous chacun de tes mots,

En souvenir de toi,

Parmi tous nos bouts de papiers que j’ai conservés : ce texte recopié chez toi ce jour-là,

et cette couleur tendre et presque indéfinissable,

celle que je ressens quand je visite mes souvenirs avec toi,

que tu disais trouver chaque fois que tu m’appelais, que tu aimais,

on va l’appeler, si tu le veux… couleur douceur.

.

Un brin d’humour…

Classé dans : Insolite — 24 octobre, 2009 @ 11:37

observation.jpg

Histoire sans paroles…

Tout est dans les regards…

.

Ils ont dit…

Classé dans : Citations & Pensées — 24 octobre, 2009 @ 10:13

sourirex.jpg

« Un sourire est comme une armée d’avant-garde,

une modification de la chair qui survit à la chair,

qui se sépare d’elle et vole très loin,

bien plus loin que le visage

d’où ce sourire est monté, où il s’est conçu. »

.

Christian Bobin

.

C’est comment couleur sourire ?

Aujourd’hui ce sera… lilas.

.

Envie de gaîté…

Classé dans : Chemin,Gratitude,Zique — 23 octobre, 2009 @ 11:35

louisarmstrong1.jpg

… d’ailleurs je n’ai pas les moyens de m’engluer dans la tristesse.

Et dans la boîte à pansements pour bobos à l’âme, ce remède parmi mes favoris, pour délayer la grisaille et accrocher un sourire à son coeur.

Im-pa-rable ! 

Sûr, c’est mieux en coupant les téléphones, en s’installant dans son fauteuil favori, en mettant le son à l’ordi, et il faut juste cliquer sur le lien, décollage instantané :

F louisarmstrong.pps   (mettre le son)

Aucun effet indésirable, pas d’intolérance ni d’accoutumance.

Renouveler sans attendre, autant de fois que nécessaire.

.

On se racontera

Classé dans : Chemin,Histoires de Coeurs — 23 octobre, 2009 @ 9:22

va.jpg

Va où t’emmènent tes pieds.

Toi l’ami de voyage, de rêves et de vagabondages.

Et reviens raconter, et je te raconterai. Mes périples d’hier.

.

Va où t’emmènent tes rêves,

Toi l’enfant modelé dans l’amour de la vie et happé par le monde

Et reviens raconter, et je te raconterai. Mon grand voyage immobile. 

.

Va où t’emmène ta joie

Toi la maman papillon, enfant chez les enfants et sage chez les mamans,

Et reviens raconter, et je te raconterai. Mes jeux et mes fous-rires.

.

Va où t’emmène ton coeur,

Toi le quêteur généreux, et l’éternel rêveur

Et reviens raconter, et je te raconterai. Mes intimes découvertes.

.

Va où t’emmène ta terre,

Toi l’assoiffée de tendresse et de paradis

Et reviens raconter, et je te raconterai. Mes petits bouts de racines.

.

Va où t’emmène ton sourire à la vie,

Toi le frère de galère, de misère et puis de renouveau

Et reviens raconter, et je te raconterai. Mes sentiers escarpés et mes allées paisibles.

.

Va où t’emmène ta peur,

Toi l’insoluble rebelle, le chercheur de bonheur au milieu du malheur.

Et reviens raconter, et je te raconterai. Mes ultimes sauvetages.

.

Va où t’emmène ta douleur,

Toi le grand sage de la recouvrance, paisible repère et guide serein.

Et reviens raconter, et je te raconterai. Mes douleurs mes refuges.  

.

Va où t’emmène ta folie,

Elle te montrait le chemin, tu lui as pris la main . Seule sans te retourner tu es partie, tu as tout démoli,

Et reviens raconter, si tu as la chance d’en revenir. Et je te raconterai, si tu entends, et vois encore. Mes infimes lueurs.

. 

Va où t’emmène la douleur de ton amour.

Reste bien près de lui, transmettez-vous toutes vos forces intérieures,

Attrape pour lui celles qui se concentrent vers lui,

Va avec lui où t’emmène ta foi,

Multiplie-la en toi  et offre-lui tout ce que tu peux,

Et revenez tous les deux. Et je ne dirai rien. Je vous serrerai dans mes bras.

.

Je vais où m’emmène la vie.

Avec ses cadeaux et avec ses souffrances. Ses cadeaux et puis ses injustices. Ses cadeaux et ses cruautés.

Avec ses cadeaux. Qui permettent de vivre tout le reste, et de survivre aux tourmentes du coeur, aux grands désastres intérieurs.

Et j’essaie de raconter. D’offrir les cadeaux. Et dire les brûlures. Quand je trouve les mots. Après la stupeur.

.

Couleur je ne sais pas.

Couleur pas encore prête.

Couleur à colorier.

Mais aujourd’hui c’est le soleil qui inonde la vallée.

. 

Bon Voyage

Classé dans : Histoires de Coeurs — 22 octobre, 2009 @ 1:07

valise.jpg

Bon Voyage mon p’tit loup, bon séjour de l’autre côté de l’océan.

Bonnes vacances et bonnes retrouvailles.

Emplis-toi les yeux. Va vivre à cent à l’heure.

Pour ton retour je serai là, dans mon petit coin de bout du monde.

A tout bientôt mon coeur. Prends soin de toi.

.

Quoi ? kitch la valise ? tu vas avoir un succès fou avec ça !

.

Pourquoi ?

Classé dans : Chemin,Citations & Pensées,Méditation & Réflexion Personnelle — 22 octobre, 2009 @ 7:23

quoi9.jpg

« Tout est permis du moment

qu’on n’est pas dupe de soi-même ;

du moment qu’on sait ce qu’on fait, et,

autant que possible, pourquoi on le fait. »

Roger Martin du Gard, extrait de « Les Thibault »

. 

Couleur Clémentine.

Pourquoi Clémentine ?

Parce que. emoticone 

… Histoire de mettre de la couleur et du soleil dans le paysage du jour.

Et de faire taire les pourquoi trop bavards, trop bruyants, inquiétants.

.

1...291292293294295...305
 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR