La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

Et dire qu’il faut…

Classé dans : Chemin,Histoires de Coeurs — 19 avril, 2010 @ 9:10

Si peu de science pour être savant

Si peu de gloire pour être brillant

Si peu de temps pour être serviable

Si peu d’esprit pour être aimable

Si peu d’argent pour être généreux

Si peu de place pour être heureux…

.

partager.jpg 

Ce matin la p’tite maison se réjouit, nous attendons des amis !

Guillerette et pimpante, elle sent bon la cire, les fleurs, et la cannelle, et aussi le curry.

Elle fait plaisir à voir, un rien la fait sourire, mais des amis, pour elle, c’est que ce n’est pas rien…

.

L’amitié n’a pas de couleur à elle, elle les revêt toutes… alors aujourd’hui sera de la couleur du ciel.

.

Livre et chandelle

Classé dans : Chemin,Citations & Pensées,Méditation & Réflexion Personnelle — 18 avril, 2010 @ 1:38

fenetrenuitc.jpg

« Seul la nuit avec un livre éclairé par une chandelle – livre et chandelle, double îlot de lumière, contre les doubles ténèbres de l’esprit et de la nuit.
J’étudie ! je ne suis que le sujet du verbe étudier.
Penser je n’ose.
Avant de penser, il faut étudier.
Seuls les philosophes pensent avant d’étudier. »
Gaston Bachelard, La flamme d’une chandelle.

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Alors cette journée sera employée à lire et étudier.

A réfléchir et méditer. Et écrire.

Rien de tel qu’un dimanche pour s’adonner complètement à ces activités.

Car le dimanche, ce jour où tout le monde alentour se regroupe, ce jour où l’on sent les autres ensemble, ce jour où l’on a encore de ces souvenirs crissants de la grande solitude, ce jour où l’on a aussi de joyeux souvenirs d’ensemble… ce jour-là, le dimanche, eh bien il laisse encore plus seuls ceux qui le sont déjà.

Finalement, un dimanche, c’est comme une nuit sans obscurité… un passage entre deux pages…

Couleur de lumière de chandelle alors. Dans le grand beau et chaud soleil du jour.

.

Et puis, vint le cinquième…

Classé dans : Chemin,Citations & Pensées,Méditation & Réflexion Personnelle — 17 avril, 2010 @ 4:31

cheminer.jpg

Les quatre premiers des accords avec l’univers des toltèques reprennent une éthique simple :

Le premier concerne le mensonge, les critiques, commérages et bavardages :

« Que ta parole soit impeccable »

Le second, l’ego dans sa prépondérance :

« Quoiqu’il t’arrive n’en fais pas une affaire personnelle »

Le troisième, le mental et les vues de l’esprit :

« Ne fais pas de suppositions »

Et le quatrième parle du découragement et de bonne volonté :

« Fais toujours de ton mieux »

.

Le cinquième accord n’aurait pu être rendu public pour une raison étonnante : malgré tous ses efforts, le maître indien ne parvenait pas à faire part de cet enseignement-là à ses disciples.

S’agissait-il d’une initiation plus complexe que les autres ? d’une notion plus délicate à s’approprier ? d’un accord plus difficile à mettre en pratique ?…

Voici le cinquième accord :

« Sois sceptique, mais apprends à écouter »

Une dimension dans laquelle il faut évoluer, pour passer de rêveur passif à rêveur curieux, puis rêveur actif.

Une forme de doute, sain, inédit, salvateur, à l’opposé de la crédulité et de la naïveté, et à la fois de l’étroitesse d’esprit ou du rejet systématique.

Encore un juste milieu à découvrir… et puis des échos échos échos… en provenance de différentes directions.

Continuer de cheminer…

.

Allée dans la plaine, ruban des vallées, chemin des garrigues des forêts et des côteaux, calade des hameaux, draille et sentier de la montagne, piste sur le causse, de pierrailles en ornières, de boues en poussières, tous les chemins… mènent à soi. A l’autre donc.

.

Une souris bleue… qui courait dans l’herbe…

Classé dans : Chemin,De Bric et de Broc...,Histoires de Coeurs — 16 avril, 2010 @ 6:45

unesourisbleue.jpg

Journée dépannage informatique au village…

… et journée d’amitié, par conséquent.

Le partage se trouve là aussi : offrir ce que l’on sait faire.

Et un autre jour recevoir la même chose, sourires et amitiés en prime.

Pas d’intérêts, pas d’agios, pas de relevés de compte, pas de débit, pas de crédit, pas de solde.

Ça coule, sans aucune condition, sans aucune contrainte, juste selon l’envie, la joie et le bonheur de faire, naturellement, simplement.

.

Couleur coup de vent, en attendant !

.

Résonance.

Classé dans : Chemin,Méditation & Réflexion Personnelle,Prête-moi ta plume — 15 avril, 2010 @ 10:38

ondesetonde.jpg

« L’important n’est pas de changer sa vie en rêvant d’une autre plus intéressante, mais de faire parler notre vie présente, telle qu’elle nous fut octroyée, cette humble vie, quotidienne, humaine, où doit exister tout ce que nous pourrions chercher.

C’est dans cette vie nôtre, unique et inaliénable, dans cette existence dont le suc nourrit nos oeuvres et les rend semblables à nous, oui, c’est en elle que nous devons apprendre à voir le miracle.

Tout le problème est de savoir comment se dépouiller.

Il faut retourner parmi les hommes, descendre très bas, tomber, tomber, puis s’efforcer de remonter la pente, à maintes reprises, comme une fourmi, pour pouvoir trouver sa propre réponse.

Notre souffrance doit rester silencieuse.

Ou, si elle s’exprime, que ce soit pour apporter de l’aide.

Sinon ce sont des paroles en l’air. »

Georges Séféris

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Echo, miroir, ondes, lien, intimité… Tout a toujours été dit… 

J’aurais pu écrire ça, avec mes mots à moi, qui germent aujourd’hui. 

C’est la résonance qui relie les mots aux mots, les mots aux êtres, les êtres entre eux, les êtres aux mots.

.

Couleur de printemps, il est là, tout tendre et précieux, frémissant, le soleil s’affirmant peu à peu dans le fond de l’air un peu frais de l’aurore. Les oiseaux sont ravis. Les fleurs aussi, elles me l’ont dit !

.

Clin d’oeil…

Classé dans : Chemin,De Bric et de Broc...,Insolite — 14 avril, 2010 @ 12:15

clui.jpg

Un matin, un homme se réveille plus tôt que prévu. Intrigué, il regarde son réveil. Il est exactement 7 heures 7.

Il va déjeuner, regarde le calendrier et s’aperçoit que l’on est le 7 juillet 77.

Plutôt amusé, il se prépare ensuite pour se rendre à son rendez-vous avec son banquier. Arrivé à la banque, il s’aperçoit que l’adresse est au numéro 7 de l’avenue, dans le 7ème arrondissement.

Son banquier lui confirme que son compte est créditeur de 77.777, 77 francs.

Comme tous les jours, il se rend au P.M.U. et remarque que le cheval numéro 7, de la 7ème course, est coté à 77 contre 1.

Alors convaincu de sa chance, il joue ses 77.777 francs sur le 7 de la 7ème course.

Et le cheval numéro 7 est arrivé… septième !…

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Sourions, nous sommes filmés !

Car ce qui compte, dans nos journées, c’est le nombre de fois où nous avons souri…

.

Des garriguettes, pour le sourire, y a rien de tel !

. 

Ils ont dit…

Classé dans : Chemin,Citations & Pensées,Méditation & Réflexion Personnelle — 13 avril, 2010 @ 11:23

vivre.jpg

« J’ai souvent souffert, je me suis trompé quelquefois, mais j’ai aimé.

C’est moi qui ai vécu, et non pas un être factice,

créé par mon orgueil et mon ennui. »

Alfred de Musset

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Tant pis, oui.

Etre bousculée.

Tant mieux.

Etre vraie, au moins.

Et le rester, quelles que soient les circonstances et les pressions, les tourmentes ou les victoires, et malgré l’appel de la grande tranquillité, illusoire, ennuyeuse, insipide, monotone, périlleuse et jusqu’à mortifère…

Garder le cap sur l’inaccessible étoile, en sachant qu’elle l’est, mais y aller quand même, apprécier le chemin et s’en émerveiller. L’esprit en paix et le coeur vibrant.

Vivre.

.

Couleur de la sève de la vie pour aujourd’hui.

Et des pensées vers toi mon amie pour cette deuxième séance de perfusion…

Et des pensées pour celles et ceux qui souffrent.

Il y a quelque chose qui n’est pas écrit sur la Grande Ordonnance – ou qui s’est effacé, au fil du temps : ne restons pas seuls, et nous ne le serons pas…

.

Pour toi mon amie.

Classé dans : Chemin,Histoires de Coeurs,Images — 12 avril, 2010 @ 8:00

papillonfleur.jpg

… Cette fleur-papillon, pour toi qui les aimes tant, les unes comme les autres.

 Et aussi cette drôle de fleur-toutou, pour les mêmes raisons.

……. dahlia.jpg

Toi mon amie Manon, Marion ou bien Fanchon, parce que tu aurais aussi très bien  porté un de ces prénoms.

……………. transparence.jpg

Et puis aussi ce curieux merveilleux papillon transparent qui nous vient d’un autre continent.

.

Pour toi tout cela aujourd’hui chère amie, pour t’accompagner durant cette première séance de soins…

Je suis de tout coeur à tes côtés ce matin, et serai là aussi, les autres matins.

.

C’est de quelle couleur la confiance ? Bleue, non ? Alors Bleu-Confiance pour aujourd’hui !

I cross my fingers, dear friend ! and… my toes too !

.

Une belle histoire encore…

Classé dans : Chemin,Histoires de Coeurs,Images — 11 avril, 2010 @ 11:26

enfants.jpg

… « Il y a plusieurs années, quand je travaillais comme bénévole dans un hôpital, j’ai connu une petite fille qui s’appelait Lize qui souffrait d’une très sérieuse maladie rare.

Le seul espoir qu’elle s’en remette semblait être qu’elle reçoive une transfusion sanguine de son petit frère de 5 ans qui avait miraculeusement survécu à la même maladie et avait développé les anti-corps requis pour la combattre.

Le médecin expliqua la situation au petit frère et lui demanda s’il était prêt à donner son sang à sa soeur.

Je l’ai vu hésiter un instant avant de prendre une grande respiration et répondre  » Oui je vais le faire si c’est pour la sauver ».

Au cours de la transfusion, il était étendu dans un lit au côté de sa soeur et il a souri, comme nous tous, quand il a vu sa soeur reprendre des couleurs.

Puis il a pâli et son sourire s’est fané.

Il a levé les yeux vers le médecin et lui a demandé d’une voix tremblante :  » Est-ce que je vais commencer à mourir tout de suite ?  »

Le petit, tout petit garçon, avait mal compris le médecin : il croyait qu’il devait donner à sa soeur tout son sang pour la sauver. »

ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ

Et cependant… il l’avait fait. Très grand courage, très bel amour, très fort et beau message…

.

Couleur de sucre d’orge… bien mérité pour ce petit bonhomme. Bonne journée ensoleillée tout l’monde !

La photo est de Rarindra Prakarsa, merveilleux sculpteur de lumière… 

..

Imaginer…

Classé dans : Chemin,Méditation & Réflexion Personnelle,Salut l'ami... — 10 avril, 2010 @ 4:04

imagine.jpg

Imaginer, rien qu’un instant, ce que l’on n’ose même pas imaginer.

Et puis laisser les pensées s’en aller vagabonder dans ces drôles de contrées.

Où tout est pareil et différent à la fois. Où rien ne ressemble à ce que l’on voit.

Où tout arrive mieux qu’on ne le croie. Où tout s’efface, où rien ne reste, où rien n’est là.

Et puis redescendre sur terre. En avoir un peu encore le coeur à l’envers.

Garder sur les lèvres ce sourire plein de mystère, et puis la tête en l’air.

Et puis se dire que c’est bien comme ça. Que la vraie vie est là.

Qu’elle n’a jamais été si vraie. Telle qu’on ne la voyait pas.

Engourdis par l’illusion de son ombre, enfouis en des ciels sombres.

Et alors tout d’un coup la mémoire revient, on se souvient, on se redit, et on le sait, que tout est bien.

Enfin du mieux que ça peut. Mieux qu’hier, mieux que tout, mieux que rien.

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Vous pouvez dire que je suis un rêveur,
Mais je ne suis pas le seul…

John Lennon, Imagine

.

Menthe à l’eau ?

.

1...291292293294295...324
 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR