La vie est trop courte pour être petite…

Bienvenue dans ma roulotte

L’escapade de ce jour…

Classé dans : Chemin,Histoires de Coeurs,Société & Actu.,Vidéos & Cinéma — 7 mai, 2017 @ 9:00

.

Image de prévisualisation YouTube

.

L’amour donne le sourire et bonne mine.

Normal, parce que c’est puissant l’Amour.

C’est même lui seul qui a cet incroyable pouvoir,

celui de réunir ce qui aiment, et de dissoudre la haine…

       mm

.

Forces plus que faiblesses…

Classé dans : Chemin,Citations & Pensées,Méditation & Réflexion Personnelle — 6 mai, 2017 @ 5:16

.

BLESSURE

.

Les blessures de la vie peuvent nous écraser et nous verrouiller.

Elles peuvent aussi nous rendre plus forts

et plus ouverts aux autres.

Nous n’avons pas choisi de les subir, mais nous sommes libres

d’en faire des enclumes qui nous enfoncent,

ou des points d’appui qui nous élèvent.

C’est l’un des grands mystères de l’âme humaine. 

Frédéric Lenoir

.

S’é(mer)veiller…

.

LIVRE A LUNETTES

.

S’émerveiller

“La merveille est ce qui bouillonne dans mon âme.”

D.H. LAWRENCE

Dernièrement, j’ai emmené pour la première fois ma fille d’un an au zoo.

En voyant l’éléphant, elle en avait presque les yeux exorbités. Et quand je lui ai donné la première cuillerée de glace, elle a sauté de joie. Son petit corps se tortillait, ses yeux brillaient et elle avait un large sourire.

Il est vrai, les éléphants sont d’étonnantes créatures, et les glaces sont tout autant délicieuses la millième fois que la première. Mais nous, les adultes avons perdu cette capacité de nous étonner et, qu’il s’agisse d’éléphants ou de glace, nous n’en faisons pas grand cas.

Les enfants sont nos plus grands maîtres en la matière. S’émerveiller est naturel, et nous le perdons de vue à mesure que nous devenons insensibles aux choses.

Puisque s’émerveiller c’est se laisser surprendre par la vie, et que la gratitude naît de l’émerveillement, pour pratiquer la reconnaissance, on doit se laisser surprendre par un superbe coucher de soleil, une délicieuse friction du dos, un coup de téléphone inattendu ou la gentillesse d’un inconnu.

La gratitude, un état d’être – M.J RYAN

Chapitre : La pratique de la reconnaissance  : § 6 – S’émerveiller, extrait

Edition Véga

§

Un ouvrage qui me fut salutaire, après une certaine sombre époque de ma vie.

Un petit livre presque ludique, par lequel on découvre tous les canaux de la gratitude, et tous ses bienfaits, dès qu’on la met en pratique.

Un ouvrage qui redonne du sens. A ne pas perdre de vue, très utile en cas de baisse de forme.

                        mm

.

En ces temps de clabaudages, de palabres, de bavardages et de parlotes…

Classé dans : Chemin,Citations & Pensées,Ensemble — 4 mai, 2017 @ 10:15

.

SE TAIRE

.

Jour de l’Image !

Classé dans : Chemin,Images — 3 mai, 2017 @ 9:53

.

HEUREUX-SIMPLEMENT

.

Ce voyage-là…

Classé dans : Chemin,Histoires de Coeurs,Salut l'ami... — 2 mai, 2017 @ 9:13

.

NEBULEUSE

.

 Il restera de toi

Ce que tu as donné.

Au lieu de le garder dans des coffres rouillés.

Il restera de toi, de ton jardin secret,

 Une fleur oubliée qui ne s’est pas fanée.

Ce que tu as donné

En d’autres fleurira.

Celui qui perd sa vie

Un jour la trouvera.

 

Il restera de toi ce que tu as offert

 Entre les bras ouverts un matin au soleil.

Il restera de toi ce que tu as perdu

Que tu as attendu plus loin que les réveils,

Ce que tu as souffert

En d’autres revivra.

Celui qui perd sa vie

Un jour la trouvera.

 

Il restera de toi une larme tombée,

Un sourire germé sur les yeux de ton cœur.

Il restera de toi ce que tu as semé

Que tu as partagé aux mendiants du bonheur.

Ce que tu as semé

En d’autres germera.

Celui qui perd sa vie

Un jour la trouvera.

.

Simone Veil

♥♥♥

Te voilà au matin du grand départ.

Prêt pour le grand voyage.

Le dernier voyage, disent certains.

Mais qu’en sait-on ?

C’est peut-être au contraire le début d’un plus grand voyage encore que le précédent.

C’est peut-être celui que l’on fait pour retourner d’où l’on vient et retrouver sa substance.

C’est peut-être la continuité de ce grand voyage intérieur déjà bien commencé.

C’est peut-être ce voyage qui te fera découvrir d’autres espaces, d’autres temps et d’autres émotions…

Ce ne peut pas être le dernier voyage.

Parce que tu continues de vivre dans le cœur et les souvenirs de ceux qui t’aiment.

Au revoir, mon ami cher. 

Tu me manqueras. Mais je penserai à toi, à tous nos beaux souvenirs, ainsi tu seras là, près de moi.

Au revoir mon ami, mon poteau, mon frangin, mon compagnon, sur ce chemin vers soi et les autres, qui nous a réunis.

Au revoir, mon Pat.

           mm

.

 

C’est le Jour !

Classé dans : Chemin,Images — 1 mai, 2017 @ 9:01

.

1ER MAI

.

 Dans un cœur, un brin de bonheur.

Un monde meilleur ?

.

L’escapade du dimanche

Classé dans : Chemin,Côté Arts,Histoires de Coeurs,Vidéos & Cinéma — 30 avril, 2017 @ 9:17

.

.

De la danse et des pixels.

Au départ, l’on ne voit que la danse, souple, déroulée,

alliée à la puissance de la technique

en un jeu de lumières, de lignes et de pointillés.

Puis le décor prend sa place. Il l’occupe. Il vit.

Ensuite, c’est la musique qui nous embarque.

Cet ensemble plein de poésie fait poindre en nous l’émotion.

Jusqu’à percevoir que tout cela nous parle,

jusqu’à comprendre que ce spectacle raconte une histoire.

Celle de l’humain. celle de la vie.

Un précieux moment de pure émotion,

extrêmement touchant….

mm

(volume son et plein écran conseillés)

.

Plein de souvenirs… au revoir Ami…

Classé dans : Chemin,Histoires de Coeurs — 29 avril, 2017 @ 10:17

.

COEUR GROS

.

BOUGIE

.

Un livre à tiroirs…

Classé dans : Chemin,Ensemble,Société & Actu.,Spiritualité,Un livre — 28 avril, 2017 @ 10:08

.

ZEN

.

Dans un monde acceptable, un monde humain, un monde fait pour l’homme, le moi progressivement baisse sa garde. C’est là une règle simple qu’en construisant notre monde selon nos besoins, et non selon des fascinations abstraites, nous serions sages d’appliquer.

En l’absence d’objet, l’esprit revient naturellement à sa nature de pureté originelle ; lorsque l’esprit ne s’arrête nulle part, alors apparaît le véritable esprit.

Le sans-pensée du Zen, il faut le préciser, n’est pas une suspension de l’esprit dans le vide, une fixation dans le sans-notions. Ce sans-penser est un détachement et un retour à la spontanéité, il est dynamique, on peut le concevoir comme une réintégration dans le Tao, c’est-à-dire le mystérieux courant créatif qui – selon une cosmogonie non pas linéaire et historique, mais circulaire et permanente – anime toute chose.

Les affects et les concepts que nous avions solidifiés pour configurer la notions d’un moi face à un monde, lorsque le monde lui-même devient une absence, un simple cercle, d’eux-mêmes s’atténuent, perdent de leur puissance opérative. Dans la paix qui s’installe, cependant, l’illusion cognitive fondamentale est réduite mais n’est pas automatiquement éradiquée – d’où la difficulté des retours dans le monde des hommes. Sa destruction serait ce que le bouddhisme Zen nomme éveil. 

Antoine Marcel : Zen et connaissance – Vers une écologie spirituelle.

Extrait, annexe II, dernières pages, dernières lignes.

Editions Oxus/Piktos

§§ 

Un ouvrage où le Zen oriental et la connaissance occidentale se font face, se regardent, s’observent, s’expliquent, et… se rejoignent.

En début de lecture il m’a fait l’effet d’une improbable rencontre entre un illustre savant et un ermite philosophe. Puis, au fil des pages, l’esprit de l’ouvrage se dévoile, nous emmenant en un voyage presque cosmique, sur un chemin quasi initiatique.

Un livre à relier entre eux les gens… une belle oeuvre, donc – même si la lecture en est quelque peu parfois ardue… 

             mm

s

12345...291
 

annes38 |
écrivaillon |
Fondation Cercle de Fès . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Discours sur le colonialisme
| marielle6
| AVANT de PARTIR